Présidentielle-2018 : La section RPM de Dioïla réclame la candidature d’IBK

33
La rentrée politique de la section du Rassemblement pour le Mali (RPM) du cercle de Dioïla a eu lieu hier. Les 159 conseillers communaux, 13 maires du parti présidentiel et militants sont montés au créneau pour demander la candidature d’IBK à la présidentielle de juillet. Les militants RPM des 23 communes du cercle de Dioïla ont répondu présents à l’appel de l’enfant prodige du Banico, Mamadou Diarrassouba. Dans la salle de conférence pleine à craquer, cette rentrée politique était riche en couleur. Elle a été marquée par des adhésions massives et des recommandations fortes. En présence des représentants du bureau politique national RPM, l’assistance a salué les efforts des élus de la localité, avec à leur tête le député Mamadou Diarrassouba, avant de réaffirmer leur engagement à renforcer davantage le parti. L’autre temps fort de cette rencontre était les recommandations pertinentes adressées aux représentants du bureau politique national du RPM. A l’unanimité, les 159 conseillers et 13 maires présents, adoubés par les autres militants qui ont pris d’assaut la salle de conférence de Dioïla, ont demandé la convocation du comité central pour demander au président IBK de se présenter à l’élection présidentielle de 2018. Aussi, ils ont sollicité une visite du chef de l’Etat à Dioïla. Avant de demander aux plus hautes autorités le bitumage de la route Dioïla-Massigui-Koualé-Kebila, la construction de la route Fana-Béléco-Kignan, la construction d’une gare routière de Dioïla et la construction des Centres de santé de référence (CSRF) de Massigui, Banco et Béléco. Adoubé par la population, le RPM fait l’objet de grande convoitise dans le cercle de Dioïla. Pour matérialiser leur amour pour le parti présidentiel, des cadres et des sous-sections entières de plusieurs formations politiques ainsi que 14 associations féminines ont adhéré au RPM. Aux termes de la rencontre, les membres du BPN RPM ont salué l’esprit militant de l’assistance et promis de remonter les préoccupations soulevées à qui de droit. M. D. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here