Afrique : Quand l’obscurantisme s’empare des démocraties

28
La caractéristique fondamentale d’une démocratie reste la liberté d’expression, du mouvement, de culte, etc. Mais de nos jours, la plupart des démocraties africaines se distinguent par leur obscurantisme, ne laissant aucune liberté aux citoyens ou violant leurs droits. La démocratie comme ce régime politique dans lequel il existe un rapport étroit entre les gouvernants et les gouvernés se caractérise par une certaine forme de libertés permettant aux citoyens de manifester leur mécontentement, voirede réclamer leurs droits lorsque ceux-ci se trouvent violés. Les démocraties africaines ont largement échoué à ce titre et par conséquent perdent toute valeur de démocratie. Ces régimes ressemblent plutôt à des dictatures, c’est-à-dire des régimes obscurantistes caractérisés par la violation des droits des citoyens à travers leur privation des libertés fondamentales. En effet, dans beaucoup de pays démocratiques en Afrique aujourd’hui, nous assistons à la montée en puissance de ce genre de problème. Le Mali de ces dernières années en un exemple palpable. Ce pays se caractérise par ce phénomène. Cela se voit à travers la répression du groupe de femmes, « les Amazones », un groupe de femmes sans armes réclamant que justice soit faite au nom de toutes les femmes violentées, la répression des femmes compressées de l’HUICOMA, celle des journalistes. Cette attitude n’est pas seulement une caractéristique du Mali, les Congolais connaissent les mêmes réalités au jour le jour. Au Tchad, nous assistons, en plus de la répression des manifestants, à la censure de l’internet voire des envois d’SMS. Tous ceux-ci constituent des techniques ayant pour objectif de priver les citoyens de leur droit de riposter face aux violations de leurs droits. Ces pratiques auxquelles font preuve nos démocraties constituent des obstacles majeurs à leur bon exercice. Elles font chuter ces pays dans la dictature qui n’est qu’un obscurantisme exacerbé. Cependant, il revient à l’ensemble des citoyens des différents pays démocratiques de rester uni afin de mieux défendre ce régime en défendant leurs droits. Ce régime que des auteurs ont qualifié d’être le plus parfait ; tellement parfait que s’il existait un peuple de Dieu, celui-ci allait se gouverner démocratiquement (Jean Jacques Rousseau). Ce qui fait de ce régime le meilleur est les principes auxquels il reste tributaire. Violer ces principes revient à sacrifier la démocratie pour l’obscurantisme. Fousseni TOGOLA, journaliste-blogueur à Doniblog

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here