Loi d’orientation et de programmation militaire : Les conditions de vie de l’armée malienne s’améliorent

11
Jadis dans un état de décadence, notre armée retrouve peu à peu son souffle. Ce, grâce à la mise en œuvre de la loi d’orientation et de programmation militaire (Lopm). Pour bâtir une armée forte, l’Etat malien a mis en œuvre la loi d’orientation et de programmation militaire. Afin de parer à toutes les menaces susceptibles de porter atteinte à la vie de la Nation. car, estime-t-on, tout État se doit de disposer d’une force capable de défendre sa population et son territoire avec une stratégie de sécurité nationale définissant la doctrine d’emploi des forces et prenant en compte, entre autres, les impératifs de défense, de sécurité intérieure, de sécurité extérieure et de politique étrangère. Ainsi, en 2017, l’Assemblée nationale du Mali a adopté le projet de loi de ratification de l’ordonnance portant statut général des militaires en République du Mali. La Lopm, qui s’inscrit dans cette perspective, et conformément au programme présidentiel, fixe les orientations de la défense du Mali pour les cinq prochaines années. Elle contribuera à préparer nos forces de défense nationale à faire face à des crises majeures et aux nouvelles formes d’insécurité et à leur permettre de relever les nombreux défis auxquels fait face l’outil de défense. Son coût est évalué à mille deux cent trente milliards cinq cent soixante-trois millions neuf cent soixante-douze mille trois cent quarante-neuf (1.230.563.972.349) francs CFA sur une période de cinq (05) ans à raison de : 427 598 785 583 francs CFA pour les investissements ; 442 577 348 718 francs CFA pour le fonctionnement; 360 387 838 048 francs CFA pour le personnel. En clair, l’effort financier vise, pour doter l’appareil de défense nationale, à atteindre ses objectifs qui s’articulent autour de trois principaux axes. A savoir l’amélioration de la capacité opérationnelle des unités combattantes ; l’amélioration du soutien logistique et l’appui à la mobilité au profit des unités opérationnelles ; l’amélioration du cadre de vie et de travail du personnel et du commandement. Cette détermination des autorités politiques en faveur de l’armée malienne commence à porter fruits. En effet, selon le site d’information Mali Buzz, les primes de logement ont été revues à la hausse de 40.000 F à 100.000F; la prime de terrain (frais de mission) après Ségou à 50.000 F pour chaque soldat, tout rang confondu; 1000 logements sociaux mis très bientôt à la disposition de l’armée exclusivement; 10 ans de salaire + les droits ordinaires pour tout soldat tombé sur le champ d’honneur (loi de juin 2017 déjà entrée en vigueur. S’y ajoutent 05 ans de salaire plus les droits ordinaires pour tout soldat grièvement blessé sur le champ d’honneur (loi de juin 2017 déjà entrée en vigueur); l’armée lourdement armée avec des équipements modernes aériens et terrestres; des commissariats dotés des véhicules tout-terrain; chaque porteur doté d’une arme à feu au lieu d’une arme pour 08 agents; des uniformes dignes de ce nom pour tous les porteurs. Oumar KONATE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here