Affaire ASAM/ Europe Handling Mali, Tomota fait éclater la vérité : Qu’attend l’Etat pour exiger Tièman et son père à tout rembourser ?

13
Tout est fini depuis le 15 janvier 2018. Le tribunal du commerce vient de trancher une longue bataille contre une magouille minutieusement orchestrée et entretenue par une seule famille : Coulibaly. S’ils ne sont plus dans la gestion, alors ils doivent répondre de leurs actes et leurs chambres à coucher se trouve, dans la norme des choses, à la Maison d’Arrêt centrale de Bamako. C’est AliouTomota qui est à la base de cet évènement heureux au bénéfice de l’Etat malien suite à sa plainte contre Moussa Coulibaly dans l’affaire de désignation de mandataire, comme le révèle l’hebdomadaire le Hogon. Le journal cite la déclaration du juge qui dit : « le tribunal ; Nous, juges des référés ; statuant publiquement, en matière de référé et en premier ressort ; Au principal, renvoyons les parties à mieux se pourvoir ainsi qu’elles en aviseront, mais dès à présent, vu l’urgence et par provision. En la forme, recevons la demande de monsieur AliouTomota ; La déclarons bien fondée ; -constatons l’expiration du mandat de l’administrateur général statutaire non actionnaire depuis le décembre 2017 ; – Désignons Maître Moussa Faye, Notaire à la résidence de Bamako comme mandataire à l’effet de convoquer l’assemblée générale des actionnaires de la société Europe Handling Mali SA, dans un délai de 15 jours, pour compter de la date de notification de la présente décision , aux fins de statuer sur l’ordre du jour provisoire suivant : -Désignation du nouvel administrateur général ; -Désignation de l’Administrateur représentant la société Europe Handling Mali SA au sein conseil d’administration de la société de la société de ASAM-SA ; -Ordonnons l’exécution de la présente décision sur minute et avant enregistrement ; – Mettons les dépens à la charge de la société Europe Handling Mali SA ». Le feuilleton de l’ASAM a failli coûter cher à beaucoup de gens qui étaient opposés à la gestion de cette structure. Le cas Ras Bath en est l’illustration parfaite. Pendant des années, depuis 20017, ASAM a versé plus de 5 milliards à son partenaire technique et financier Europe Handling Mali (EHM). L’ EHM, AliouTomota en est l’initiateur principal et il a par la suite associé Moussa Balla à ce projet. Ce dernier a fini par dribler Tomota et transformer la boite juteuse en un patrimoine privé. Cette famille gère tout et inverse les pourcentages des bénéficiaires. C’est ainsi que les Coulibaly ont bénéficié plus que l’Etat dans la gestion de l’ASAM. Après les révélations soutenues par cette décision du tribunal du commerce, Moussa Balla Coulilbaly et son fils devraient être traduits devant les juridictions compétentes en la matière. Chose bizarre, rien n’est fait. Au contraire, la famille bénéficie d’une promotion. Tièman autre fois chassé de la Défense pour mauvaise gestion revient avec en charge de l’Administration Territoriale. Ensuite il est placé à la tête du département stratégique qu’est les Affaires Etrangères. Ce ministère, l’image du Mali à l’étranger en dépend. Alors mettre un homme épinglé pour corruption à ce niveau, la diplomatie malienne ne marchera jamais. L’échec est cautionné dès le départ. KèlètiguiDanioko

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here