Projet d’Interconnexion Électrique Mali-Côte d’Ivoire : Les indemnisations de 834 victimes détournées

36
Régulièrement recensés depuis 2010 par les commissions et structures constituées à cet effet, les personnes directement affectées par le projet d’interconnexion sont éparpillées sur un espace de 1080 hectares traversées par la ligne de haute tension. On en dénombre 834 citoyens réparties entre les communes et villages de Sikasso pour 355 d’entre eux, de Koutiala et Kadiolo où résident respectivement 304 et 175 personnes concernées. Au bout d’une étude d’impact conduite de main de maître par un cabinet spécialisé en la matière ainsi que des résultats d’un irréprochable processus participatif d’évaluation, il a été retenu un budget total d’1,475 milliards francs CFA dont 1,346 milliards de compensations pour les propriétés touchées et le restant affecté au reboisement. Pour la première catégorie, la portion budgétaire retenue se répartit dans les proportions zonales suivantes : 699,106 millions pour les 355 recensés de Sikasso, 158,900 millions francs CFA pour les 304 inscrits de Koutiala et 488,645 millions francs CFA pour ceux de Kadiolo. A prime abord, le montant des indemnisations, de même que les proportions et modalités de sa répartition, n’ont fait l’objet d’aucune contestation de la part des bénéficiaires, à l’issue de la validation des listes par les commissions respectives. «Toutes les phases se sont déroulées sans incidents grâce à l’engagement et à la compréhension de toutes les parties», peut-on lire en conclusion du rapport produit par la commission régionale créée par décision 495 du Gouverneur de Sikasso. Mais il semble que l’orthodoxie ait pris un sérieux coup à la destination des sous. Depuis quelques temps, en effet, nos sources font état de grincements de dents retentissent dans les confins des zones traversées par le projet d’interconnexion. Et pour cause, les émargements individuels des indemnisés sont loin de se passer dans les règles de l’art car ils ne reflètent point la réalité des montants validés. L’écrasante majorité des personnes inscrites – si ce n’est la totalité – dit avoir décelé des écarts du simple au double entre le montant perçu et la somme affectée à l’origine. On dénombre, de même source, pas moins de 75 plaignants recensés pour le seul Cercle de Koutiala parmi lesquels Tidjani Sanogo, un indemnisé de Zangasso. Au lieu de 1,450 millions francs CFA, l’intéressé, grosse judiciaire à l’appui, s’est retrouvé avec 450 000 en moins, soit 1 million de francs CFA. Comme lui, la plupart des victimes de ces coupes sombres pointent du doigt un certain Lamissa Dembelé, qui s’était assigné la tâche, dès le départ, de collecter les pièces d’identité de la plupart des personnes inscrites au tableau des indemnisations. Sans avoir été mandaté pour ce faire, l’intéressé s’est arrogé le droit de procéder aux émargements ainsi que le malin plaisir de réduire les montants à sa convenance. La chose fera grand bruit d’autant que les victimes, convaincues de l’existence de complicités à plus haut niveau, ont décidé d’y voir clair à travers le bouillant député de Koutiala Bakary Koné. Autant dire qu’une interprétation parlementaire se trouve dans l’air. Abdhamane Keita

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here