Suspension du maire de la commune VI : L’URD dénonce la loi deux poids deux mesures

6
Quelques jours après l’annonce de la suspension du maire de la Commune VI, Alou Coulibaly par le gouvernement, l’Union pour la démocratie et la République (URD) est revenue à la charge : déclarant l’acte purement politique. Les cadres du parti dénoncent la politique deux poids deux mesures en se référant au cas du maire de la Commune II qui aurait recruté également 5 agents sans l’avis du bureau communal. Mardi, face à la presse, l’URD a volé au secours de son unique représentant communal dans le district de Bamako, Alou Coulibaly, maire de la Commune VI. M. Coulibaly a été suspendu de ses fonctions pour une période de trois mois pour plusieurs faits. Selon les membres de l’URD, cette suspension est purement politique. “Lors des élections communales, il y a eu des tentatives de falsification des résultats de la Commune VI pour faire passer obligatoirement le RPM. Malgré tout, c’est notre candidat qui s’est imposé. Il a demandé à travailler avec tous les autres partis pour faire fonctionner la collectivité. Tous les partis politiques qui ont des élus en commune VI ont accepté d’aller en alliance avec l’URD sauf le RPM. Le RPM a refusé en disant qu’il est le parti au pouvoir et dispose des moyens pour vouer à l’échec toutes les politiques de développement que le maire de l’URD mettra en œuvre”, a témoigné le porte-parole de l’URD, Me Demba Traoré. Et de reconnaître cependant que leur représentant n’était pas le seul dans cette situation. “Le maire RPM de la Commune II, Cheick Aba Niaré, a fait la même chose que le maire Alou Coulibaly sans être inquiété. Le maire de la Commune II a recruté cinq agents sans délibération du conseil communal et attribué illégalement 44 titres fonciers à ses proches”, a dévoilé Me Traoré. Pour mettre les pieds dans le plat, en confirmant que sa suspension est en rapport avec l’autorisation accordée au général démissionnaire pour tenir le lancement de son mouvement sur le terrain communal le 20 janvier 2018. Moctar Dramane Koné, Stagiaire

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here