Politique: Le Mouvement qui tutoie les grands partis politiques

7
En neuf mois d’existence, le Mouvement Mali Kanu (MMK) de Modibo Koné s’est implanté dans beaucoup de localités au Mali. Déjà, il a enregistré l’adhésion d’une dizaine de députés et de plusieurs maires. La semaine dernière une forte délégation du MMK dirigée par Modibo Koné et le coordinateur général, Paul Ismaël Boro, a effectué une tournée dans la région de Sikasso. En cinq jours, la délégation s’est rendue dans cinq cercles et plusieurs Communes de la région : Yanfolila, Bougouni, Gnèna, Koutiala, Yorosso et M’Pèssoba, etc. Partout, la mobilisation a été grande avec des messages de soutien et de bienvenue à Modibo Koné et son mouvement. Les chefs coutumiers et religieux de la région, après avoir rappelé l’engagement citoyen de M. Koné pour le développement du Mali particulièrement celui de la région, ont promis au Mouvement Mali Kanu de défendre leur intérêt et de le soutenir dans tous ses projets. La tournée qui avait pour objectif de rencontrer les membres du mouvement à la base a permis au président et à sa délégation de visiter les chefs coutumiers de plusieurs localités et de soutenir les efforts de développement dans certaines communes. Sans surprise, à Koutiala comme à Yanfolila ou à Bougouni, le MMK a enregistré l’adhésion de beaucoup de responsables politiques y compris des élus communaux et même des députés. Au total, dix députés maliens ont adhéré au mouvement dont deux de la région de Sikasso. Le député Bakary Koné, élu sous la bannière du RPM à Koutiala, fait partie de ce lot. Il n’est pas seul dans cet élan de solidarité. Il arrive avec une cohorte de plusieurs cadres des partis politiques comme Yéléma, Adema-PASJ, Fare An Ka Wuli, Cnid, Miria, Asma, ADP-Mali, etc. A l’accueil de la délégation, les responsables de ces mouvements politiques se sont mobilisés. Durant le séjour de la délation, c’était l’effervescence totale dans la ville de Koutiala. La convention du MMK, prévue pour le 25 février prochain à Bamako, est très attendue par les militants de la région de Sikasso qui ambitionnent de mobiliser plus de 800 personnes parmi lesquelles des députés, des jeunes influents de la région, des élus locaux, etc. Sory I. Konaté Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here