Pour l’amélioration de leur cadre de vie : le collectif des femmes de Medina coura voit le jour

29
Jouissant d’une grande réputation dans le passé de par le parcours de ses émérites filles et fils, le quartier populaire de Medina coura faiseur d’élite hier ne ressemble plus à celle d’aujourd’hui. C’est fort de ce constat que les femmes natives du quartier et des épouses des médinois résidant dans les différentes communes se sont réunies au sein d’un collectif pour relever les défis de l’amélioration de leurs conditions de vie. La cérémonie de lancement de leurs activités a eu lieu hier mercredi au jardin d’enfants de Medina coura. C’était à la faveur d’une conférence de presse animée par l’ancienne ministre de la promotion de la femme, Madame Sangaré Oumou Ba, présidente d’honneur du collectif. Elle avait à ses côtés la présidente Diaby Macoro Camara, de Touré Djeneba Cissoko et de Mme Djilla Aissata Diallo. « On ne peut compter le nombre de hautes personnalités natives de ce quartier du bout des doigts. Les femmes que nous sommes avons de la peine à concevoir la dégringolade subie par notre quartier natal » a déclaré Mme Djilla Aissata Diallo. Ainsi le collectif a pris corps et âme pour son développement. Ses membres ont mis en place des commissions de réflexion afin que celles-ci proposent des pistes d’actions concrètes de terrain pour améliorer les conditions de vie des habitants. « Nous demandons à toute la population de Medina coura d’appuyer ce collectif. Seule l’implication de tous viendra à bout des maux dont souffre notre quartier » a lancé la présidente du collectif Diaby Macoro Camara. Rappelons que le collectif des femmes de Medina coura est une organisation féminine apolitique créée par les femmes natives du quartier. Elle se fixe un objectif bien précis, celui de donner une autre image à Medina coura. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here