Un propagandiste d’al-Qaïda au Maghreb islamique éliminé par l’armée algérienne

1
Au cours d’une opération récemment menée dans une commune de la préfecture de Jijel, située à environ 400 km à l’est d’Alger, l’armée algérienne a éliminé deux membres d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), à savoir Adel Seghiri (alias Abou Rouaha Al Qassantini) et Boufligha Tourki (alias Abderrahim Haroun). L’on n’a pas que très peu de détails sur le second terroriste, qualifié de « dangereux » par les autorités algériennes et qu’il était apparemment le « lieutenant » d’Adel Seghiri, ce dernier étant connu pour être l’un des animateurs d’al-Andalus, l’organe de propagande d’AQMI, et le créateur du du forum Ifriquya el islamia Créée en 2009, al-Andalus a lancé, à plusieurs reprises des appels à attaquet les intérêts français. En outre, cette structure a diffusé de nombreuses vidéos mettant en avant les combattants d’AQMI actifs dans la bande sahélo-saharienne et montrant des otages retenus par l’organisation jihadiste. Né à Constantine en 1971, Seghiri avair rejoint le Groupe islamique armé (GIA) en 1994, après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur en électronique. Blessé, a-t-il été dit, à une jambe lors d’un accrochage en 2003, il se serait consacré aux activités « médiatiques » du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), devenu AQMI en 2006, après son ralliement à al-Qaïda. En 2012, Seghiri avait remplacé Salah Eddine Gasmi (alias Mohamed Abou Salah) qui, arrêté à Bouira en décembre, s’occupait de la propagande et des médias d’AQMI. Selon une source sécuritaire algérienne, il figurait parmi les 40 terroristes les plus recherchés en Algérie. opex360 Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here