Développement des secteurs Élevage et Pêche: Dr Kane Rokia Maguiraga à l’écoute des acteurs

9
La ministre de l’Élevage et de la pêche, Dr KANE ROKIA MAGUIRAGA, a entamé, hier jeudi, une mission, de trois jours, dans la région de Koulikoro, pour visiter certaines fermes en vue de constater l’état du cheptel ; prendre connaissance du potentiel laitier et échanger avec les acteurs sur les préoccupations des filières de l’Élevage et de la pêche. La ministre était accompagnée par les responsables de ses services rattachés et des autorités communales et administratives de Tienfala et de Koulikoro. Les localités de Tienfala et de Koulikoro ont constitué la 1ère étape de cette visite de terrain de la nouvelle ministre de l’Elevage et de la pêche. La délégation ministérielle s’est rendue dans la ferme d’Aliou GAMBI, un exemple réussi dans le domaine de l’élevage à Tienfala. Dans cette ferme, Mme la ministre et sa délégation y ont trouvé des vaches, fruits du programme d’insémination animale. A travers un échange avec le promoteur de la ferme, KANE Rokia MAGUIRAGA s’est imprégnée des difficultés et des attentes de cet éleveur pilotage. Mme la ministre a réaffirmé la volonté du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, de faire de l’Élevage un pilier de l’économie de notre pays. Pour ce faire, a-t-elle indiqué, un accent particulier sera mis sur le renforcement du programme d’insémination. Quant à Aliou GAMBI, il a remercié le président IBK pour la mise à disposition des éleveurs du programme insémination animale. «Ce programme est aujourd’hui une réussite avec le développement de l’élevage et l’accroissement de la protection de lait », a soutenu M GAMBI. Cependant, il a profité de l’occasion pour évoquer la cherté de l’aliment bétail, et les difficultés d’écoulement du lait local pour faute de preneur. Pour pallier à ce problème, il a plaidé pour le renforcement de la subvention de l’aliment bétail. Toujours, à Tienfala, la ministre et sa délégation ont visité le Centre de collecte de lait. Là, la coordinatrice Astou COULIBALY et les agents ont expliqué le processus de contrôle de la qualité du lait et les mesures observées pour la conservation en vue d’offrir du lait de bonne qualité à la population. Mme la ministre de l’Elevage et de la pêche a expliqué le sens de cette visite de terrain par l’adage selon lequel qui dit «vaut mieux voir une fois que d’entendre cent fois». Pour elle, après avoir assez échangé avec les acteurs du domaine de l’Élevage et de la pêche depuis sa nomination comme ministre, elle a jugé utile de venir voir de visu la réalité sur le terrain. A son avis, il est important de s’imprégner de l’état d’exécution des 15,1% du budget que le chef de l’État accorde aux secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Par rapport au récurrent problème d’écoulement du lait évoqué par les éleveurs, la ministre a annoncé la bonne nouvelle à ses interlocuteurs: «Conformément au Programme présidentiel d’urgences sociales, Bamako sera doté d’une unité de transformation de lait, avant la fin de l’année 2018, pour épauler Mali-lait SA». Après Tienfala, la délégation ministérielle a mis le cap sur Koulikoro. Précisément au gouvernorat, où Mme la ministre a eu à échanger avec les responsables de ses services techniques et les producteurs régionaux. Les préoccupations soulignées par les différents intervenants sont entre autres: les difficultés d’approvisionnement en aliment bétail, en alevins, en nourriture pour poisson ; l’accès aux subventions de l’État; les conflits entre éleveurs et agriculteurs ; l’insuffisance de passerelles, et des lieux de pâturages pour les animaux. D’autres préoccupations évoquées ont trait au problème de marché à bétail, de l’abattoir, de lieux pour faire abreuver les animaux, les feux de brousse… Les directeurs des services techniques des domaines de l’Élevage et de la pêche se sont succédé au pupitre pour apporter des éléments de réponse à toutes ces préoccupations soulignées. Ils ont rassuré que le soutien de l’État se renforcera au profit des éleveurs et des pêcheurs avec des formations à l’appui pour renforcer leurs connaissances. Aussi l’assurance a été donnée quant aux mesures pour renforcer l’approvisionnement en alevins et en intrants. Quant à Mme la ministre s’est dit satisfaite de cette visite sur le terrain et des échanges avec les principaux acteurs. Elle a sollicité l’implication de tous pour booster les secteurs de l’élevage et de la pêche, conformément à la volonté du Président IBK. Pour sa part, elle a rassuré de son engagement personnel et celui de tout son département à soutenir les éleveurs et les pêcheurs en vue de contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans notre pays. Auparavant la délégation ministérielle a tenu à visiter : la Direction régionale des services vétérinaires, la Direction régionale de la Pêche, et la Direction régionale des productions industrielles animales de Koulikoro. PAR MODIBO KONE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here