L’honorable Moussa Timbiné président de la plateforme “An ka ben” face à la presse : “Le Mali est la cible de toutes sortes d’attaques comme s’il y a une volonté de l’empêcher de se relever “

11
Pour dénoncer les dernières attaques qui ont secoué notre pays dans sa partie septentrionale, ainsi que le traitement de certains confrères de ces attaques et les attaques de la presse étrangère dirigées contre le président IBK, le rassemblement pour la paix et la réconciliation au Mali dénommé ” An Ka Ben ” a organisé, le dimanche 28 janvier, à la Maison de la presse, un point de presse animé par son président, l’Honorable Moussa Timbiné. Selon le conférencier, depuis 2012, notre pays fait face à des attaques terroristes et criminelles. Et de poursuivre que ces attaques endeuillent nos familles, nos forces armées et de sécurité, nos frères d’Afrique et nos nombreux amis à travers le monde qui se sont précipités à notre secours. Pour le député élu en commune V du district de Bamako, l’illustration la plus récente de ces actes criminels et terroristes est l’attentat à la mine à Boni et l’attaque terroriste contre les forces armées maliennes à Soumpi (cercle de Niafunké). Avant de demander à l’assistance d’observer une minute de silence en la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires tombées sous les balles des barbares de tout acabit. Et d’ajouter qu’au-delà de notre douleur et de nos émotions que suscitent ces actes barbares inacceptables à l’échelle humaine, de graves interrogations se posent à nous en tant que nation. La propagande interne relève d’un acte de trahison et de crime contre la nation “Au même moment que ces attaques, notre pays fait face à une propagande interne et externe visant à décrédibiliser l’État malien et à la priver de soutien dont il a vitalement besoin. L’État malien est devenu la cible de toutes sortes d’attaques comme s’il y a une volonté de le détruire ou de l’empêcher par tous les moyens de se relever. Si la propagande externe est entretenue par des gens qui n’ont cure de notre bien-être, la propagande interne relève d’un acte de trahison et de crime contre la nation”, a-t-il déploré. Et d’exprimer son incompréhension par rapport aux motivations des personnes qui émettent quotidiennement des messages visant à saboter les efforts de recherche d’appui de nos Institutions auprès de la Communauté internationale pour lutter contre l’insécurité afin de ramener la paix. “Que peuvent espérer les acteurs de publications irréfléchies à travers les réseaux sociaux, les émissions irraisonnées sur les médias privés ou de toutes déclarations qui affaiblissent le Mali en ces temps de graves menaces sur notre sécurité et sur l’unité nationale ? Que peut espérer un Malien qui dit aux partenaires de notre pays que notre État ne mérite pas un soutien contre les terroristes ? Quel message nous renvoyons à l’opinion internationale à travers des diatribes infondées contre nos institutions sachant bien que ce sont elles qui parlent au nom du pays pour le développement, pour la construction de la paix, pour l’équipement de nos forces armées et de sécurité ?”, s’est-il interrogé. Les Maliens invités à stopper cette campagne dirigée contre le Mali Il a saisi l’occasion pour inviter les Maliens à se lever afin de stopper certaines attitudes qu’il qualifie d’irresponsables. Selon lui, par ces comportements, les Maliens vont longtemps continuer à produire les sources des maux de notre propre malheur. “Nous devons donc dire que ça suffit maintenant car le Mali est plus grand que nous tous. Qu’il y a un temps pour tout ! Qu’aujourd’hui c’est le temps de songer au devenir de notre pays au-delà des considérations partisanes ou personnelles”, a-t-il renchéri. Et de réaffirmer le soutien de son organisation au président IBK et à son gouvernement pour toutes actions salutaires posées au quotidien pour le salut de notre pays. “Nous renforçons notre soutien indéfectible aux forces armées et de sécurités. Nous renouvelons notre engagement pour la paix et la réconciliation dans notre pays et appelons tous les acteurs de l’Accord pour la paix et la réconciliation à œuvre courageusement pour sa pleine application“, a-t-il souligné. Pour finir, l’Honorable Timbiné appelle la presse malienne au discernement surtout en ces temps troubles et de confusion. “J’en appelle à la presse malienne, gardienne du temple de la liberté et de la démocratie pour qu’elle approfondisse le discernement en ces temps de trouble, en ces temps de confusion, pour qu’elle ne soit jamais l’écho de la voix des subtilités de nos ennemis”, a-t-il conclu. Boubacar PAÏTAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here