Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) : Le ministre Arouna Modibo Touré à San Francisco pour faire découvrir les potentialités des startups maliens

33
Le ministre de l’Economie numérique et de la communication, Arouna Modibo Touré, s’est rendu à San Francisco aux Etats-Unis pour une visite de travail du 18 au 23 janvier 2018. Il était accompagné, pour la circonstance, de certains cadres de son département, notamment le Conseiller Technique Hamidou Togo, le directeur général de l’Agetic et le président de l’Association des sociétés informatiques du Mali (Asim). Cette visite a été très fructueuse puisque Google s’est engagé à mettre à la disposition des Startups maliens des logiciels/services open source. Cette visite de travail du ministre Arouna Modibo Touré était centrée autour de la Silicon Valley, berceau de l’innovation technologique qui accueille de nombreuses startups et entreprises internationales de technologies comme Apple, Facebook, Google, Microsoft et Amazon. En ce haut lieu de l’innovation technologique, cette visite visait plusieurs objectifs, notamment d’améliorer l’attractivité numérique du Mali en faisant découvrir au reste du monde les potentialités des startups maliens. Il s’agit de rassurer les partenaires américains que le Mali est une destination très intéressante. Ceci permet d’améliorer la visibilité de l’écosystème numérique malien et de montrer au reste du monde qu’il n’y a pas que la guerre au Mali.
Il s’agissait aussi de découvrir les bonnes pratiques d’ailleurs et de savoir les tendances de demain et instaurer les partenariats dans le domaine de l’accompagnement des startups maliens. Au cours de son séjour, le ministre de l’Economie numérique et de la communication a rencontré plusieurs responsables de l’industrie du numérique. Il s’est rendu successivement à : ReadWrite Labs, qui est un accélérateur de développement et adopte de technologies nouvelles, permettant de connecter les startups à l’écosystème mondiale. Il regroupe plus de deux cent (200) startups à San Francisco et en Chine. Orange Fab Silicon Valley, l’accélérateur business de startups du groupe Orange. Il appartient au réseau international des 12 Orange Fab à travers le monde. Stanford Graduate School of Business, l’une des écoles professionnelles de l’université Stanford. C’est la Business School la plus sélective des Etats-Unis, particulièrement reconnue pour son excellence et sa capacité d’innovation. Plug and Play Tech Center, un accélérateur de startups et une plateforme d’innovation d’entreprises avec un siège mondial à Sunnyvale, en Californie, dans la Silicon Valley. Plug and Play est aujourd’hui l’un des plus grands accélérateurs au monde. Il compte 220 entreprises partenaires et 200 investisseurs en capital-risque dans son écosystème. Elle a récemment été nommée “la société de capital-risque la plus active de la Silicon Valley” par le Silicon Valley Business Journal. Sans oublier Google.Cette visite d’immersion a également permis au ministre Arouna Modibo Touré d’améliorer la visibilité de l’écosystème numérique malien en faisant découvrir aux partenaires de la Silicon Valley les potentialités des entreprises innovantes maliennes. Plusieurs accords de partenariat dans le domaine de l’accompagnement des startups maliens seront formalisés dans les prochains jours avec les entreprises du numérique visitées. Ces accords aideront non seulement à accompagner notre écosystème numérique national, mais aussi à faire du monitoring de nos startups et le Networking avec nos startups. En tout cas, le séjour du ministre Arouna Modibo Touré a été très fructueux puisque Google s’est engagé à mettre à la disposition des startups maliens des logiciels/services open source ; faire profiter de son réseau aux startups maliens et établir une véritable relation gagnant-gagnant en termes de développement et de cocréation. Au-delà de ce programme de monitoring, notre pays envisage de coorganiser avec ReadWrite Labs une conférence mondiale en partenariat avec d’autres startups comme Plug and Play. Source MENC

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here