Siège de l’Inspection de l’Equipement et des transports: le chantier exécuté à 61% pour un délai consommé de 62%

17
La ministre des Infrastructures et de l’équipement, TRAORE Seynabou DIOP, a visité, hier jeudi, le chantier de construction du siège de l’Inspection et des transports, lancé en mars 2017 pour un délai contractuel de 18 mois, pour un montant de 939 376 066 FCFA, financés par le budget national. A la date du 31 janvier 2018, note-t-on, le taux d’avancement des travaux exécutés par l’entreprise chinoise XCMest estimé à 61% (sur une prévision de 65%) pour un délai consommé de 62%. La maîtrise d’œuvre complète est assurée par SOCO Architecture. Quant au contrôle technique, il est confié au Bureau SOCOTEC-AFRICA. La visite guidée du chantier, situé dans la cour de la Cellule d’exécution des travaux routiers d’urgence (CETRU) dans la Zone industrielle, par Mme la ministre TRAORE Seynabou DIOP, était guidée par le directeur général par intérim de l’Agence d’exécution des travaux d’intérêt public pour l’emploi (AGETIPE), maître d’ouvrage délégué des travaux, Samou Abass SANGARE. C’était en présence de l’Inspecteur en chef de l’Equipement et des transports, Boubacar DIAKITE ; du directeur général de la CETRU, etc. Dans le souci d’améliorer les conditions de travail des agents de son département, le ministère des Infrastructures et de l’équipement a engagé la construction d’un immeuble R+2 (avec possibilité d’extension à R+3) devant abriter l’Inspection de l’Equipement et des transports, sis dans la cour de la Direction régionale des routes du District de Bamako, sise dans la zone industrielle. A l’issue de la visite de tous les compartiments du chantier, Mme la ministre n’a pas hésité d’exprimer sa satisfaction quant au niveau et la qualité des travaux. «En venant, j’étais un peu inquiète parce que désormais les chantiers ont tendance à prendre du retard. Mais ce que je vois aujourd’hui, me rassure. C’est un chantier qui est prévu pour 18 mois. Et l’entreprise est à 61% pour 62% du délai consommé. Au regard du planning d’exécution, les travaux sont quasiment en phase avec le délai», a-t-elle déclaré. Et d’ajouter qu’avec un peu de rigueur sur le timing, elle est sûre que le délai sera respecté. Aussi, a-t-elle apprécié, la qualité et le suivi régulier des travaux par le bureau de contrôle. Autre motif de satisfaction exprimé par Mme la ministre des Infrastructures et de l’équipement, la garantie décennale (une assurance de plus pour la qualité) accordée à cet immeuble, qu’elle qualifie de «futuriste» dans sa conception et sa réalisation. En effet, ilest prévu assez d’espace et l’immeuble est conçu de telle sorte que l’économie d’énergie est inévitable. Mme la ministre a profité de l’occasion pour rappeler le rôle très important que joue l’Inspection pour l’administration. «Elle est là pour redresser tout ce qu’il y a comme manquement et mettre la pression pour que les agents travaillent dans la transparence et la qualité». Ainsi, a-t-elle noté, mettre ces agents dans les conditions de travail idéales permettra de les rendre plus efficace. Quant au DG intérimaire de l’AGETIPE, outre le transfert de compétences des Chinois aux Maliens, le chantier, de son démarrage à nos jours, a créé au total 1328 emplois. Par rapport aux travaux, M SANGARE a promis que d’ici à la fin du mois de février 2018, le bétonnage du 2è niveau sera fait. Par ailleurs, a-t-il suggéré, pour parfaire l’achèvement du projet, il serait judicieux de procéder à l’acquisition des 2 ascenseurs prévus dont les gaines sont réalisées. En tout état de cause, il s’est engagé à maintenir le rythme imprimé aux travaux pour pouvoir respecter les différentes échéances, à savoir le délai contractuel (août 2018). Il prévu au rez-de-chaussée: un bureau d’accueil et d’orientation, un bureau pour la sécurité, un bureau pour le secrétaire général, un bureau pour le chef secrétaire, une salle de reprographie, un magasin pour fournitures, une salle informatique, 2 locaux techniques, un bureau documentariste d’archives, 3 salles d’archives, 2 bureaux pour inspecteurs, toilettes pour inspecteurs, toilettes communes, cantine avec office et bureau pour gérant, etc. Au 1er étage : 12 bureaux pour inspecteurs avec toilettes, une salle de réunion de 25 places, 2 salles d’archives, un magasin pour fournitures, des toilettes communes. Au 2è étage: un bureau pour le secrétariat particulier, une salle d’attente, une cafétéria, un bureau avec toilette pour l’Inspecteur en chef, un bureau et toilette pour l’Inspecteur en chef adjoint, une salle de réunion de 40 places, une salle de réunion de 25 places, 2 salles d’archives, un magasin pour fournitures, 2 bureaux pour inspecteur, des toilettes communes, 2 locaux techniques, etc. Par Sékou CAMARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here