IBRAHIM BOCAR BA à propos de la gouvernance du pays « Nous avons une grande satisfaction de notre relation avec le Gouvernement »

27
Présentant ses vœux de nouvel an à la presse, au mémorial Modibo Kéïta, le samedi 2 février, le Président du parti UM-RDA, Ibrahim Bocar Ba, s’est réjoui de la collaboration de son parti avec le pouvoir. « Nous avons une grande satisfaction de notre relation avec le Gouvernement », a-t-il déclaré. D’une pierre deux coups, la présentation des vœux du nouvel an à la presse du parti UM-RDA a également marqué sa rentrée politique 2018. C’était en présence des leaders de certains partis politiques alliés dont le RPM et l’APR, et devant une foule nombreuse de militants et sympathisants du parti. Dans sa déclaration liminaire, le Président Ibrahim Bocar Ba a souhaité bonne et heureuse année 2018 à l’ensemble des organes de presse du pays. Il a rendu un vibrant hommage à toutes les Rédactions pour les efforts qu’elles fournissent incessamment pour recueillir des informations et œuvrer à l’éducation des populations malgré leurs moyens techniques et financiers très ténus. «Le 4e pouvoir joue un rôle essentiel d’équilibre et de veille dans le suivi du processus démocratique dans notre pays », s’est-il félicité. A la tête du Bureau issu du 2e Congrès ordinaire de l’UM-RDA Faso Jigi, Ibrahim Bocar Ba a fait savoir à la presse les lignes directives qu’il entend imprimer aux actions du parti. Il s’agit, selon lui, de corriger les faiblesses constatées en ce qui concerne le déficit d’informations des sections sur la vie du parti et la nécessité d’effectuer des visites régulières sur le terrain ; cela, partout où le parti est implanté. Aussi, il annonce qu’ils vont actualiser le projet de société et doter le parti d’un programme de mandature couvrant la période 2017-2022, en impliquant fortement les sections de l’intérieur comme de l’extérieur à son élaboration. A cette date, « nous pouvons nous réjouir que l’essentiel des engagements pris a été respecté et le travail s’effectue dans un climat serein et convivial ». Toutefois, il dira que, cette année, l’accent sera mis sur la tenue de la Conférence des élus du parti. Avec 18 maires dont une femme (à Diongaga), et 1er parti politique à Yelimané, l’UM-RDA occupe la 6e place sur l’échiquier politique national. S’agissant de l’action gouvernementale, Ibrahim Bocar Ba a présenté les grands traits de l’évolution qui est très significative : «Le PIB et les finances publiques », mais surtout le témoignage du Fonds Monétaire International (FMI). «Le Mali est sorti de la récession de 2012, pour parvenir à un taux de croissance de 5,8% en 2016 avec un taux de progression démographique de 3,4%, ainsi les finances publiques tiennent la route », selon lui. « Malgré les défis politiques et sécuritaires, le recouvrement des recettes publiques s’est amélioré plus rapidement au Mali que dans les autres pays de l’UEMOA. En 2016, les recettes ont augmenté de 1% du PIB quand d’autres pays de l’UEMOA ont enregistré un recul de -0,2% de leur PIB (page 11 du Rapport) ». Selon le Président de l’UM-RDA, a conclusion du Chef de mission du FMI lors de cette revue est plus claire : «Les résultats du Mali dans le cadre du Programme au titre de la facilité élargie sont satisfaisants. En 2016, la croissance économique est restée vigoureuse, l’inflation modérée et la situation budgétaire est conforme aux objectifs établis dans le programme ». Evoquant la situation du pays, il dira que ce qui arrive maintenant à notre pays interpelle tous les Maliens sans coloration politique, et les solutions ne sont pas au-dessus de nos forces, bien que les fondamentaux de la République aient été mis à rudes épreuves. « Nous sommes en mesure de sortir de cette situation en rassemblant toutes nos capacités, nos forces et nos énergies. Personne ne fera le Mali à notre place. Pour difficile que soit la situation sous l’angle sécuritaire, une solution est possible pour extirper le pays de la crise », estime le Président Ba. Pour ce qui concerne les prochaines élections présidentielles, il dira que la candidature de l’UM-RDA n’est pas décidée pour l’instant. Mais il ajoute ceci : «Nous avons choisi la candidature d’IBK en 2013. Nous soutenons l’action gouvernementale. Nous avons une grande satisfaction dans le cadre de notre relation avec le Gouvernement ». Répondant à une question de savoir si l’ancien Président de l’UM-RDA, Moussa Bocar Diarra, actuel Président de l’Alliance Kayira de Hamadoun Touré, candidat aux prochaines élections présidentielles, Ibrahim Bocar Ba a estimé qu’il n’a pas officiellement démissionné du parti dont il est le Président. Ousmane MORBA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here