Point-G : La Sous-section du RPM monte au créneau pour aider les groupements des femmes et jeunes à s’épanouir

10
La présidente de la sous-section du Rassemblement pour le Mali (RPM) du Point-G, Mme Traoré Née Djénéba Maïga, a procédé, le samedi 27 janvier 2018, à la remise de récépissé aux groupements de femme et de jeune Sokonafing, Koulouba et Point G. Il s'agissait des récépissés de 20 associations de groupement de femmes et de jeunes, et de 4 sociétés créées au nom de la jeunesse ainsi que des enveloppes contenant un fond de déroulement. La cérémonie s'est déroulée sur le Terrain du Football du Point G en présence de la présidente des femmes de la section du Rassemblement pour le Mali (RPM), Mme Diawara Aichata Ladji Touré ; du secrétaire général section RPM de la CIII, Bréhima Bomotié ; plusieurs personnalités du Bureau politique ; des autorités administratives et coutumières du Point G ainsi que plusieurs autres personnalités dudit quartier. Par ailleurs, retenons que cette remise revêt un caractère tout particulier, puisqu'il s'agit tout simplement pour la donatrice d'exécuter une promesse tenue par elle lors de sa candidature aux élections municipales, dont aider et accompagner les groupements de femmes et de la jeunesse de la Commune III pour la création et le suivi de leur projet. Le chef de village du Point G et le maire adjoint du Point G, Ousmane Berthé ont salué et remercié Mme Traoré Djénéba Maïga pour les efforts consentis par elle en faveur du développement et l'épanouissement de la Commune III, en général et auPoint G en particulier. A leur dires, Mme Traoré Djénéba est une femme battante pour le développement de sa commune, soucieuse pour les causes d'autrui, réputée par son sens élevé de partage, dévouée et engagée pour aider ses semblables à s'épanouir. Et plusieurs autres intervenants ont rebondi dans le même sens. Pour la présidente des femmes de la section RPM de la Commune III, Mme Diawara Aichata Ladji Touré s'est dite heureuse de cette belle initiative de la part de Mme Traoré Djénéba Maïga en ayant idée de soutenir les femmes pour se développer. Elle a dit qu'aujourd'hui l'entrepreneuriat est un mot clé qui crée les richesses et le développement du pays. A l'en croire, cette initiative permettra sans doute aux bénéficiaires de ces récépissés de mener les activités productives à leur propre épanouissement et celui du quartier voire la nation entière. Pour la présidente de la sous-section RPM, Mme Traoré Djénéba Maïga, elle affirme qu'il est un devoir pour elle et aussi les leaders de son parti d'offrir un environnement d'apprentissage sain, outils nécessaires des formations aux femmes et jeunes. «C'est dans cette logique que la section RPM du Point G, dont je suis la présidente, est active, pour pouvoir contribuer au développement de notre commune», a-t-elle dit. Et d’ajouter combien qu’elle est heureuse de pouvoir remettre les dons en nature pour aider les femmes et les jeunes. Elle a demandé d’en faire un bon usage. « Vous êtes l’avenir de ce pays, et nous comptons sur vous pour la marche en avant », a-t-elle indiqué. En outre, elle a profité de l’occasion pour présenter une doléance aux autorités politique et aux personnes de bonne volontéquant à leurs accompagnements pour atteindre certaines de leurs objectifs, qui n’ont pas pu être atteint. Il s’agit, a-t-elle cité, entre autres, la création d’un lycée au Point G, Un espace dédié aux groupements de femme pour leurs activités, la clôture des cimetières du Point G, l’aménagement et l’équipement du terrain de foot, l’emploi des jeunes, l’appui des associations qui viennent d’être crées, l’équipement des écoles fondamentales en tables bancs, la création d’un poste de police fixe derrière l’hôpital du Poing G. Par ailleurs, il est a souligner qu’en parlant de développement, Mme Traoré Djénéba Maïga s’est donnée les voies et moyens pour améliorer certaines conditions a savoir, le soutien des groupements de femmes et de jeunes, la scolarisation des enfants, de familles démunies ; l’éclairage et l’aménagement du terrain de foot des jeunes ; le ravitaillement en eau pendant les pénuries d’eau, l’appui en carburant à la police dans le cadre du renforcement de la sécurité, l’appui à certains patients, qui sont sous dialyse ; l’appui des jeunes en maillots et ballons de foot ; les formations des femmes en hôtellerie et enfin l’entretien des routes après l’hivernage. B. DIALLO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here