sortiede la 5ème promotion de l’Institut des Sciences appliquées (ISA): Lancement des programmes «GENESIS Startups Mali » et SENESIS pour booster l’entreprenariat jeune

4
L’Institut des Sciences Appliquées (ISA) et l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB) en partenariat avec le CNPM ont organisé le jeudi 1er février 2018 la sortie de la 5ème promotion dudit institut. Cette cérémonie était couplée au lancement des programmes «GENESIS Startups Mali» et SENESIS pour une nouvelle génération d’entrepreneurs au Mali. Ces cérémonies, présidées par le ministre en charge de l’Enseignement Supérieur, Mme Assétou Founè Samaké, s’est déroulée dans l’amphithéâtre II de l’ex-FAST. C’était en présence de M. Mamadou Sinsy Coulibaly, parrain de la 5ème promotion de l’ISA et non moins président du Conseil national du Patronat du Mali (CNPM). On notait aussi la présence d’autres responsables universitaires comme le recteur de l’USTTB et le directeur de l’ISA. Le Directeur général de l’ISA, M. Mamadou Wélé, s’adressant aux 120 nouveaux sortants de la 5ème promotion de l’Institut, dira que «les acquis et connaissances obtenus vous serviront pour votre insertion socio-professionnelle». Il ajoutera en les invitant à être les nouveaux ambassadeurs de l’ISA et à donner le meilleur d’eux-mêmes sur le marché de l’emploi. Quant au recteur de l’USTTB, le Pr Adama Diaman Keita, il a indiqué qu’il est temps de sortir des slogans et faire de l’enseignement une priorité. En outre, le Pr Keita a déclaré compter sur le partenariat avec le Patronat malien pour que les idées des jeunes soient concrétisées en projets. Après ces deux interventions, le directeur général adjoint de l’ISA a dans un exposé présenté l’Institut, qui dit-il, a été créé en 2011 et est une structure de l’Université des Sciences des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB). Il a hérité du patrimoine des ex-filières courtes de la Faculté des Sciences et Techniques. La formation est de trois ans et aboutit à une licence professionnelle. L’objectif général de l’Institut est d’offrir un plus grand éventail de spécialités de formation répondant aux besoins de l’économie malienne dans le contexte de mondialisation. Ainsi, l’ISA compte trois départements. Il s’agit du Département de la Chimie Appliquées, de la Génie Biologique et celui de la Génie Electrique et Informatique Industrielle. Quant au parrain de la promotion, M. Mamadou Sinsy Coulibaly, il a invité les nouveaux diplômés à faire des projets productifs afin de les vendre aux investisseurs. «C’est en cela que vous pouvez donner de la valeur à vos diplômes. Sinon, dit-il, «vos diplômes ne valent rien». Il n’a pas manqué de souligner l’engagement et la disponibilité du Patronat à les accompagner avec la mise en place d’un espace dédié aux Startups. Toujours, s’adressant aux diplômés de la 5ème promotion de l’ISA, M. Coulibaly dira «vous êtes en compétition contre tous les diplômés du Mali, contre vos semblables en Afrique et dans le monde. Pour lui, la crise que traverse le Mali a entamé davantage la capacité d’absorption des nouveaux diplômés. La solution, dit-t-il, réside en partie dans l’auto-emploi, d’où son appel aux nouveau diplômés, à innover dans ceux qu’ils comptent entreprendre. C’est pour les aider à entreprendre que le groupe EUREKA, l’ISA et l’USTTB en partenariat avec le CNPM ont lancé le programme «GENESIS Startups Mali». Ce programme permettra aux jeunes diplômés d’acquérir les compétences pratiques afin d’augmenter significativement leur auto-employabilité et leur réussite sur le marché du travail. Et cela dans des secteurs porteurs des sciences, de l’innovation et de l’entreprenariat. Il accompagnera 100 jeunes diplômés de l’ISA, de l’IUG et de l’IUT ou ayant terminé leur cycle dans l’enseignement supérieur en 2017. Pour les responsables du programme, «GENESIS Startups Mali» est la genèse des Startups du Mali en milieu universitaire qui allie pour la première fois les instituts de formation professionnelle, le secteur privé et la société civile. Pour sa part, le ministre en charge de l’Enseignement Supérieur, Mme Assétou Founè Samaké, a demandé aux nouveaux diplômés de ne jamais désespérer d’entreprendre. Elle ajoutera en avouant que la renaissance du Mali passera par la formation. Elle a enfin invité le monde universitaire à tout faire pour laver les préjugés qui se collent sur les universités. A retenir enfin que la cérémonie a été marquée également par la remise de tableaux d’honneur, des attestations de reconnaissance et d’encouragement à certains étudiants qui se sont distingués durant leur cycle de formation. Dieudonné Tembely Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here