Basket-ball, championnat national : Le marathon démarre

28
Le coup d’envoi de la nouvelle saison a été donné, le samedi 3 février. Au total, seize équipes masculines et féminines s’affrontent pour les quatre tickets des Play-offs Le coup d’envoi du championnat national 2017-2018 de basketball a été, le samedi 3 février. Au Palais des sports, trois rencontres étaient au programme. Chez les hommes, le promu, le Centre de référence de Bamako (CRB) était face à la J. A., lors que les Dames de l’AS Police et d’Atar club de Kidal se sont expliquées, respectivement avec le Réal et le Stade malien. Pour son baptême du feu dans l’élite, le CRB a mordu la poussière, devant la J. A. qui s’est largement imposée 49-67, au terme d’une rencontre à sens unique. Dès le premier quart temps, la Vieille dame a affiché ses ambitions, face aux protégés de Cheick Oumar Samaké, dominés 15-11. Au deuxième quart temps, la J. A. prend le large et regagne les vestiaires avec 15 points d’écart (34-19). A la reprise, la J. A. continue sur sa lancée, face à un CRB impuissant et c’est fort logiquement que la Vieille s’imposera sur le score de 67-49 (44-34 au troisième quart temps). La deuxième rencontre a mis aux prises l’AS Police et le Réal. Comme il fallait s’y attendre, cette confrontation a été âprement disputée. Dominatrices en début de partie, la pivot M’Bamakan Kanouté et ses co-équipières remportent, facilement le premier quart temps 17-7. Le Réal, dont l’effectif était majoritairement composé de jeunes joueuses, se ressaisit et fait la jonction au tableau d’affichage (19-19). Les deux formations font, ensuite jeu égal mais à quelques secondes de la mi-temps, l’AS Police passe devant, grâce à un panier à 3 points de la capitaine Fatoumata Traoré (22-19). A la reprise, les jeunes joueuses du Réal montrent un tout autre visage. Elles exercent un pressing haut sur leurs adversaires et quadrillent bien le terrain. Résultat : elles prennent l’avantage au tableau d’affichage pour la première fois, après 4 minutes de jeu (29-25). Du côté Policières, la fatigue commence à se faire sentir, l’équipe étale des lacunes, tant sur le plan offensif que défensif. Mais les jeunes Réalistes n’en profitent pas et pire, elles se font rattraper puis dépasser par leurs adversaires (35-33). On connaît la suite : dans le quart temps de la vérité, l’AS Police s’appuie sur ses individualités et maintient son adversaire à distance jusqu’au coup de sifflet final. Score final : 57-39 pour M’Bamakan Kanouté et ses coéquipières. «Je suis à la recherche d’une équipe. Ce groupe est majoritairement composé de jeunes joueuses qui n’avaient jamais joué à ce niveau. Cette année, nous avons enregistré trop de départ et pas moins de 5 titulaires ont quitté l’équipe. Pour ce premier match, il n y avait que 10 joueuses disponibles. Il va falloir travailler dur pour reconstruire une nouvelle équipe», réagira l’entraîneur du Réal, Séga Kanouté. Du côté de l’AS Police, le coach Aboubacar Kanouté, s’est réjoui de la performance de ses joueuses avant d’annoncer qu’il mettra tout mettre en œuvre pour rester sur cette lancée. «Je félicite les joueuses pour cette première victoire, elles ont bien joué. Les consignes ont été respectées. Le championnat, c’est toutes les semaines, nous allons préparer la compétition match après match. A un moment de la rencontre les joueuses ont flanché. C’est normal parce que c’est un début de saison. On va s’améliorer au fil des rencontres», analysera le technicien. Pour la dernière rencontre de la soirée au Palais des sports, le Stade malien s’est promené 78-55, face à Atar club de Kidal. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here