Désastre au tournoi CONOR: L’arbitre central indexé !

32
Dans le but de mieux gérer sa mission à lui confiée par la CAF et la FIFA, le comité de normalisation (CONOR) a lancé un tournoi appelé « Tournoi de l’amitié », afin de calmer les ardeurs, réconcilier les différents acteurs du sport roi et mettre en jambe les joueurs des clubs engagés dans les compétitions africaines. Par malheur, cette initiative s’est terminée en queue de poisson. La mise en place du CONOR avait tranquillisé les esprits. On voyait une grande étape franchie dans la réconciliation du football malien à travers le lancement du tournoi de l’amitié. Le tournoi CONOR avait pour objectif de mettre sur jambes nos clubs engagés en compétitions africaines de football à savoir les Onze Créateurs, l’AS Réal de Bamako, le Stade Malien et le Djoliba AC, qui vont représenter le Mali aux compétitions africaines étant donné qu’il n’y a pas de championnat national en ce moment. Ce tournoi de l’amitié avait créé beaucoup d’espoir chez les supporteurs des clubs du Stade Malien et du Djoliba AC, qui avaient montré le plus grand des exemples. Tout se passait bien jusqu’à la dernière minute du dernier match de ce tournoi qui opposait les deux grands clubs de la capitale. À la 74ème minute, Issiaka Samaké du Stade Malien prend un deuxième carton jaune et refuse de quitter le terrain. Et quand il décide enfin de sortir, il croise le médecin du Djoliba AC et en vienne à la main. C’est à partir de là que le désastre a commencé. Les joueurs et les supporteurs se sont jetés les uns sur les autres. C’était vraiment violent. Les policiers ont été obligés de lancer les gaz lacrymogènes pour mettre fin au pugilat. il y a eu plusieurs blessés. Sory I Keita, un jeune arbitre qui n’a pas assez d’expérience n’a pas su gérer son match qui s’est terminé en catastrophe. D’ailleurs ce n’est pas la première fois que son match se termine ainsi. Des joueurs comme Issiaka Samaké, Seydou Diallo, Adama Keita, n’ont pas du tout été fairplay. A noter le ministre des sports, Jean Claude Sidibé et plusieurs membres de son cabinet étaient présents. SOURCE LE DENONCIATEUR: Maryam Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here