Détournement de ristournes à la DNT: Bientôt une plainte contre le DG Mamadou Koné !

39
S’il y a un service aujourd’hui dans le giron de la république qui manque de tout, du fait de l’insouciance, c’est la direction nationale des transports dirigée par Mamadou Koné. Un service dont nous avons maintes fois indexé les comportements qui y sévissent : détournement, usage du faux, nominations fictives, postes fictifs… Tous ces vices de comportement sont orchestrés par le DG de la boîte qui est expert à induire ses supérieurs hiérarchiques dans l’erreur. A titre d’exemple, dans sa quête incessante et stratégique de mettre en place son réseau mafieux dans tous les couloirs de la direction, Mamadou Koné transcende même les frontières maliennes. En effet, selon des sources, le DG des transports aurait nommé un de ses pions vicieux dans un entrepôt au Benin, qui n’existe que de nom et qui n’est qu’une simple antenne de l’entrepôt de Lomé. Le trompeur DG a volontairement induit en erreur son ex ministre de tutelle, Baber Gano en le faisant signer du faux sur du faux. En somme, à la dernière minute, il a commis des erreurs monumentales par les manœuvres du sieur Koné qui a comme dernier souci, la bonne marche de son service. Un directeur insouciant, moins courtois, qui a son agenda personnel différent de la bonne marche de la direction nationale des transports (DNT) qui manque de tout : moyens logistiques ou informatiques, n’en parlons pas. En ce XXIème siècle, ceux-ci restent des luxes à la DNT, sevrée de moyens élémentaires. A la bibliothèque (archives) ou pour la santé des archivistes, ces derniers ont droit au lait. Mais depuis l’arrivée de Mamadou Koné, aucun archiviste n’a reçu une seule boîte de lait. Pour qui connait les archives de la DNT, ces derniers encourent de gros risques sous cet homme qui ne se soucie point de la santé de ses agents. Concernant les meubles, c’est le désordre total. Car, le premier responsable ne s’en soucie pas et est plutôt préoccupé à mettre en place son équipe pour soudoyer les ristournes et remplir sa poche. Toute chose qui ne passe pas sans démotiver les salariés de cette direction où on compte peu de pensionnaires qui s’estiment satisfaits de la gestion de leur directeur, si ce n’est la horde de mafia qu’il a instaurée et avec qui il raite ses bassesses indigne d’un haut responsable. De ses pratiques, le ministre sortant des transports, Baber Gano en a appris à ses dépens. Il a été induit en erreur par son DG qui se devait être un de ses partenaires les plus crédibles. Une chose est claire, le directeur Mamadou Koné aurait sacrifié Baber Gano à ses propres fins et tout porte à croire que le ministre actuel suivra ses pas si son attention n’est pas aiguë. Car, il aura à collaborer avec un directeur assoiffé et mal intentionné qui ne voit que ses intérêts personnels. D’où ses dérives incessantes de propositions de nominations de ses amis et des postes fictifs au Mali ou à l’étranger. A ce stade, on pourrait dire sans risque de se tromper que le DG est capable de vendre à vil prix, l’image du Mali à l’étranger en inventant un entrepôt. Il ne recule devant rien pour assouvir ses besoins nauséabonds. Le ministre actuel est d’ores et déjà averti eu égard au danger qui le guette. A suivre SOURCE LE DENONCIATEUR Source : aBamako aBamako

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here