La meilleure formule que Me Mohamed Ali Bathily propose aux victimes : Face à une justice pas claire, la légitime défense s’impose contre les spéculateurs fonciers

167
La salle de conférence du conseil de cercle de Kati a abrité, le dimanche 4 février 2018, la conférence de presse de la coordination des APM du cercle de Kati. L’objectif pour les conférenciers, c’était de non seulement remercier le ministre sortant des domaines de l’Etat et des affaires foncières, Mohamed Ali Bathily pour ses efforts à l’endroit des paysans mais l’expliquer aussi le retour des spéculateurs fonciers à Diago après sa sortie du gouvernement. Ladite conférence était animée par Drissa Niaré, porte-parole des APM de Kati en présence du président du bureau national des APM, Mohamed Ali Bathily et des représentants de 16 villages. Dans son allocution, M. Karonga Cissé, président de la coordination des APM de Kati a exprimé toute la fierté des membres de sa coordination et des paysans Maliens au ministre Bathily pour ses efforts dans la lutte contre la spéculation foncière. « Vous avez été le meilleur ministre des domaines que nous ayons vu. Nous, membres des APM, et tous les paysans devons être fiers de vous », a-t-il martelé. Il a par la suite décerné une attestation de reconnaissance à Me Mohamed Ali Bathily au nom de la coordination des APM de Kati. Quant au conférencier Drissa Niaré, il a précisé qu’ils seraient des ingrats s’ils ne remercient pas le ministre Bathily. A ses dires, Bathily a été le seul ministre à mener une lutte farouche contre la spéculation foncière. « En effet depuis 2009, nous avons dénoncé la spéculation foncière en écrivant aux autorités supposées compétentes et en les approchant ; mais hélas aucune d’elles n’a voulu nous accompagner sauf Mr Mohamed Ali Bathily et d’autres personnalités qui aujourd’hui sont en activité dont nous aimerons taire ici leurs noms », a-t-il précisé. Parlant de la lutte contre la spéculation foncière dans la zone de Kati, Drissa Niaré affirme qu’ils sont que déterminés car le ministre Bathily leur a déjà appris leurs droits. Les victimes jurent qu’aucun spéculateur foncier ne va illégalement les exproprier de leur terre. « On ne nous prendra pas notre terre durant notre vivant, sauf s’ils nous tuent tous », ont-ils martelé. Le conférencier a invité toutes les victimes de la spéculation foncière de se donner la main pour barrer la route à ces spéculateurs fonciers comme Hamady Kindy Bathily ; Hadi Niangadou ; Binta Diane Semega ; le président de l’ordre des géomètres experts ; Chouadou Diallo... Drissa Niaré a rappelé qu’après la sortie de Me Mohamed Ali Bathily dans le gouvernement, la spéculatrice foncière Chouadou Diallo, promotrice de la société ‘’faya immobilière’’ a envoyé un huissier accompagné d’une centaine de policiers du GMS pour placer des bornes partout à Diago. Pis, même le CSCOM, la mosquée, la famille du chef de villages font partie des titres fonciers illégaux de Chouadou Diallo, aux dires du conférencier. Selon lui, ils feront désormais de la légitime défense. Ils ne se laisseront plus faire. Il a aussi mis en garde les grands spéculateurs fonciers dans le cercle de Kati tout en exprimant que leur riposte sera brutale. Pour sa part, Abdoul Malick Ballo, le secrétaire général des APM de Kati a invité toutes les victimes de la spéculation foncière de s’unir pour une victoire contre les spéculateurs. Aussi, invite-il, tout le monde à engager des actions afin de préserver les terres de culture. Il a par la suite invité les autorités maliennes de s’impliquer pour éviter le pire. Quant à Me Mohamed Ali Bathily, il a laissé entendre que ce qui est arrivé à Diago est injuste et révoltant. Il avance que la plupart de ces titres fonciers sont illégaux. Pour lui, ni les spéculateurs fonciers ni les agents qui leur attribuent ne respectent la loi. Aux dires du président des APM, dans les normes, ces propriétaires des titres fonciers illégaux et leurs complices agents doivent être jugés à la cour d’assisse car ce sont des crimes qu’ils ont commis. De passage, l’avocat Bathily tacle les autorités judiciaires. Il a laissé entendre qu’il a porté plainte contre beaucoup de spéculateurs fonciers mais la justice n’a jusqu’à présent pas agi. « Depuis 2015, j’ai porté plainte contre Chouadou ; Hamady Kindy Bathily ;Hady Niagadou .Si la justice fait son travail comme dit la loi, ceux-ci doivent se trouver en prison ; mais ils sont entrain de circuler comme ils veulent »,a-t-il fustigé. L’ancien ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières a laissé entendre que face à cette injustice, les victimes doivent se donner la main pour sauver leur terre. Il estime que la légitime défense s’impose à eux car la justice ne fait pas son rôle. Boureima Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here