Le choc de la semaine : « Le Petit Monsieur » ne chôme pas

26
Il tient dans la même haine et le Président de la République et son nouveau Premier ministre. En manque d’électeurs pour assouvir des ambitions personnelles régulièrement contrariées dans les urnes, il a décidé de poursuivre un sport pour lequel ses qualités n’ont jamais été prises à défaut : la chasse aux lecteurs. Depuis au moins un mois, il fait ses courses à Paris et drague lourdement certainement rédactions dans le but de leur fourguer ce qu’on appelle désormais des « fake news ». Il ne recule devant rien y compris salir le pays. Il fait feu de tout bois n’hésitant pas à tenir un décompte macabre des pertes en vies humaines dans l’objectif inavoué de démoraliser la troupe. Le nécrologue qu’il est devenu par la force de sa haine aurait récemment laissé dans certaines rédactions informations sensibles sinon confidentielles concernant l’armée malienne, informations qui pourraient se retrouver dans des mains ennemies. Ses tentatives demeurées longtemps infructueuses ont semble-t-il croisé les intentions malveillantes de quelques officines parisiennes et les aigreurs de personnes ayant préféré prendre la poudre d’escampette plutôt que de se montrer à la hauteur de fonctions ministérielles pourtant réclamées comme dues. Celui que certains appelaient affectueusement Me Prouti n’a jamais pu donner une version crédible après sa démission, changeant d’arguments en fonction des espaces d’expression et des interlocuteurs. Aux dernières nouvelles, il aurait quelques comptes à rendre dans le cadre du marché de la prison de Koulikoro. La concordance des articles et des émissions de ces dernières heures procède de leur volonté de nuire au Président de la République d’abord et par ricochet à l’ensemble du pays. Mieux ou pire, en s’attaquant au Président, ils prouvent en fait leur détestation du pays. Leur passage dans les colonnes des journaux, comme invités de certaines radios et télévisions internationales (TiébiléDramé, Me Mamadou Konaté, SoumaïlaCissé) n’ayant pas eu les effets escomptés, ils inspirent des voix à leurs yeux plus crédibles (Europe 1 et Le Figaro). Comme quoi on ne sort jamais du complexe de supériorité. Les nouvelles recrues appelées en renfort seront crues parce que ce sont des Blancs. Forcément. Comme par le passé, « le Petit Monsieur » échouera. On se rappelle que lors de la visite d’Etat du Président de la République en France, il avait fait le tour de certaines rédactions. L’objectif était le même : nuire à IBK en parasitant sa visite par des fausses informations. Les Maliens ne sont pas dupes. Ils n’aiment pas les excès. Ils n’aiment pas l’acharnement. Ils n’aiment pas « le petit Monsieur » et sa bande de bras cassés qui ont eu l’occasion d’aider le pays à se relever. Amadou Diawara Paris

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here