Élevage et pêche : le ministre Rokia Maguiraga la grande absente du gouvernement

3
Confinée au 36e rang dans la préséance gouvernementale, on s’interroge sur ce qu’attendent les plus hautes autorités de Kané Rokia Maguiraga. Elle est à la traine de l’équipe SBM. Malgré ses multiples parchemins brandis, la ministre de l’Elevage et de la Pêche ne fait le poids face aux besoins d’un secteur vital pour l’économie nationale. Nommée dans des circonstances peu claires en remplacement de Ly Tahar Dravé, Mme Kané, quoique précédemment conseiller technique au même département, ne rassure pas. Preuve de son immobilisme : depuis sa nomination, elle n’arrive pas à former un cabinet à hauteur de la tâche. Membre du RPM, le parti présidentiel, la bonne dame est plus visible sur le terrain politique que sur celui des activités de ministre. Pourtant, les attentes ne manquent pas, le Mali a fort besoin de création de couloirs de pâturage. Pour bon nombre d’acteurs du secteur, un grand espoir était fondé sur la nomination de Mme Kané en qualité de ministre pour faire avancer le dossier. Au stade actuel, elle est muette comme une carpe alors que le temps presse. En l’absence de législations claires au Mali, des pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal et autre sont ne train d’exploiter ce vide. Dans ces pays cités, un travail de terrain est en gestation pour assurer le cheptel de notre pays qui manque véritable de couloir de pâturage. Que peut-on attendre d’un ministre qui ne s’attendait pas s’occuper d’une telle charge ? C’est la question qui revient au département qu’elle dirige et au sein des acteurs. Awa Camara Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here