Sécurité et Protection Civile: Quatre grands axes pour renforcer la confiance entre les forces de sécurité et la population civile

25
Le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a procédé, le mardi 6 février 2018, à la présentation de son plan cadre pour l’amélioration du lien de confiance entre les forces de sécurité et la population civile au Centre Maeva Palace. Elaborer en partenariat avec l’Union Européenne, ce plan d’action, comportant quatre grands axes principaux, contribuera à renforcer le climat de confiance entre les deux acteurs susmentionnés. La cérémonie de présentation qui a été couplée d’une conférence de presse était présidée par le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Général de Brigade, Salif Traoré qui avait à ses côtés l’Ambassadeur, chef de la délégation de l’UE au Mali, Alain Holleville. Dans le cadre de la démarche d’élaboration de ce plan, le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a organisé avec le soutien du projet européen « Panorama – Corsec », les 12 et 13 juillet 2017, un séminaire de réflexion sur le sujet concerné avec la participation de plus de soixante-quinze personnalités qualifiées émanant de la société civile et des institutions maliennes. Les conclusions sorties de ces assises sont reprises dans ce plan et constituent le cadre stratégique dans lequel s’inscrit la volonté de progression du ministère pour améliorer sa démarche d’ouverture en direction des populations civiles et poursuivre un dialogue renforcé avec les représentants qualifiés. A cet effet, les quatre axes de travail que le département va, selon les cas, promouvoir ou poursuivre sont notamment, d’assurer une compréhension commune et partagée des rôles et responsabilités de chaque acteur ; de développer une gestion concertée de la sécurité ; d’adapter les capacités des forces de sécurité à un contexte sécuritaire évolutif et enfin d’asseoir un processus de recrutement plus ouvert. Cependant, il convient de noter que chaque axe de travail défini correspond à une démarche spécifique qui est un des éléments de la manœuvre qu’il convient de réaliser pour atteindre le résultat escompté. Dans son intervention, l’ambassadeur de l’UE, Alain Holleville a relevé que l’UE est heureuse de participer à cette initiative à travers un de ses projets d’appui au secteur de la sécurité, le projet « Panoram – Corsec » financé sous l’instrument contribuant à la Stabilité et la Paix. Selon lui, l’UE est prête à accompagner le gouvernement malien dans la mise en œuvre de ce Plan Cadre qui au final guidera l’interaction entre forces de sécurité et grand public, dans une période charnière pour la stabilisation du Mali. Pour sa part, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Général de Brigade, Salif Traoré a expliqué que les forces de sécurité font partie intégrante de la population civile et qu’elles ne doivent pas être considérées ou vues autrement car elles sont nos parents, nos frères ou sœurs, nos maris ou épouses. Pour lui, l’élaboration de ce plan cadre a vu la participation de plusieurs membres de la société civile dont la finalité est d’aboutir à la satisfaction des besoins de la population elle-même. Par ailleurs, il a d’abord remercié l’UE pour son appui et de l’inviter à davantage soutenir la formation des forces de sécurité maliennes pour transformer ce plan cadre en des actions concrètes sur le terrain. Moussa Dagnoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here