4è session ordinaire du comité de pilotage du Programme d’appui à la formation professionnelle (PAFP) : 46 400 personnes seront formées pour l’emploi

20
La salle de délibération du Conseil national du patronat du Mali a servi de cadre pour la tenue de la 4è session ordinaire du comité de pilotage du Programme d'appui à la formation professionnelle (PAFP) sous la présidence du ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle qui était représenté par le secrétaire général par intérim du département. C'était en présence des coordinateurs du projet, des représentants de l'ambassade du Royaume du Danemark, de la Coopération suisse, du coordinateur du programme Swisscontact, des organisations consulaires et des présidents des conseils régionaux. Au cours de cette 4è session ordinaire du comité de pilotage du PAFP, les membres du comité de pilotage ont fait le bilan 2017 ainsi que la planification 2018 du programme. Aussi, ils ont fait le point des résultats atteints et formulé des recommandations relatives aux orientations futures du programme. Avec un budget de plus 11 milliards de Francs CFA sur une durée de 4 ans, ce programme s'appuie sur les collectivités territoriales (conseils régionaux), pour mettre en place des dispositifs décentralisés et pérennes de formation professionnelle pour l'emploi et le développement économique local. Le PAFP vise la formation et l'insertion économique de 40 000 personnes dans les régions de Tombouctou, Mopti, Ségou, Sikasso et dans le district de Bamako. À ce jour, dans le cadre de ce programme, 2 068 projets de formation-emploi ont été financés pour un montant de 5, 2 milliards de Francs CFA. Aussi, 46 400 personnes dont plus de 9 900 jeunes sans emplois ont bénéficié des formations dans les secteurs de l'agriculture, de l'élevage et de l'artisanat. "Je signale qu'au cœur de la politique de formation professionnelle, il y a la volonté d'offrir des formations de qualité qui correspondent aux exigences du marché du travail, aussi bien en zones urbaines qu'en zones rurales, tant dans le secteur privé formel que dans le secteur privé informel", a rappelé le représentant du ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle. Avant d'exhorter les services de son département à faire preuve de dévouement pour la réussite du programme. Rappelons que le PAFP qui est dans sa 4è phase, a commencé en 2014 et s'est achevé en 2017, avec une prolongation d'une année. Il faut noter également que Le Programme d'appui à la formation professionnelle (PAFP) est exécuté par Swisscontact sur un co-financement de la Coopération suisse et de l'ambassade du Royaume de Danemark. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here