Collecte des poches de sang : Le CNTS maintient le cap

25
Le budget 2018 du Centre national de transfusion sanguine a été légèrement revu en hausse pour lui permettre de faire face aux nombreuses attentes en termes de don de sang dans nos centres hospitaliers Pour la 28ème fois, les administrateurs du CNTS se sont retrouvés, dans le cadre de la réunion de leur Conseil d’administration. C’était le lundi dernier autour des points inscrits à l’ordre du jour. Il s’est agi de : l’examen et l’adoption du procès-verbal des travaux de la 27ème session ordinaire ; l’examen des points d’exécution des recommandations de la même session ; l’examen et l’adoption du rapport d’activités du 1er janvier au 31 décembre 2017 ; l’examen et l’adoption du rapport de l’exécution du budget de la même date ; l’examen et l’adoption du projet du plan opérationnel de 2018 et l’examen et l’adoption du projet de budget 2018.
Pour le Directeur du Centre, Pr Mounirou Baby, cette session est importante, car elle a permis d’examiner le manuel de procédures administratives, opérationnelles, financières, comptables et de contrôle interne. Celui-ci reste un outil clé de pilotage des activités du CNTS. Vu la pertinence dudit manuel dans le fonctionnement adéquate du Centre, le ministère de tutelle a recommandé à l’ensemble des structures de faire le point de l’élaboration, voire la mise en œuvre de leur manuel de procédures. Aussi, il contribuera à satisfaire aux exigences du programme d’accréditation de la société africaine de transfusion sanguine, auquel notre pays est inscrit. Représentant le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le conseiller technique Sékou Oumar Dembélé a fait un listing des activités réalisées au cours de l’exercice écoulé. Ainsi, au niveau de la collecte des poches de sang, le CNTS a recueilli 66 973 dont 48 508 à Bamako. Soit un taux de réalisation de 83,72% par rapport à l’objectif fixé de 80 000 proches. S’y ajoutent 17 215 unités de produits sanguins labiles dont 2567 concentrés de globules rouges ; le passage de tous les marchés de fournitures et services par appels à concurrence ; la célébration de la journée mondiale du donneur de sang ; la sensibilisation de la population sur l’importance du don volontaire de sang dans les lycées, les facultés, les entreprises etc. D’autres activités non moins importantes ont marqué le bilan de l’année écoulée. Il s’agit : l’organisation de 47 sessions de sensibilisation sur l’importance du don de sang. Chose qui a enregistrée la participation de 7583 personnes ; la finalisation du manuel de procédures ; l’envoi en formation de 5 agents à l’étranger et l’encadrement de 100 stagiaires des écoles de santé et des facultés. Sékou Oumar Dembélé a également saisi l’occasion pour adresser les sincères remerciements du département aux partenaires techniques et financiers pour leur appui constant dans l’accomplissement des missions du CNTS. Ces partenaires sont entre autres : Le Fonds mondial, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Rotary clubs, Lion’s clubs du Mali. Le budget 2018 du Centre national de transfusion sanguine a été légèrement revu en hausse à plus 850 millions de FCFA. Cela, pour permettre au Centre de faire face aux nombreuses attentes en termes de don de sang dans nos centres hospitaliers. Quant aux résolutions et recommandations ayant sanctionné les travaux de la présente session, Sékou Oumar Dembélé dira que : « Le département ne ménagera aucun effort pour leur mise en œuvre diligente”. Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here