L’Alliance pour le Mali «Apm-Maliko» noue avec la tradition

12
Le directoire de l’Alliance pour le Mali «Apm-Maliko» a organisé une conférence de presse à l’occasion de son 4e anniversaire. Objectif : faire l’état des lieux de la vie du parti de sa création à ce jour. C’était à semaine dernière à son siège. Cette conférence était co-aminée par Moussa Doumbia, membre du directoire, Saliha Doumbia, secrétaire du directoire, le président du mouvement des jeunes et la présidente du mouvement des femmes. En fait, il s’agissait d’une action de «communication sur le parti». Les conférenciers ont d’abord rappelé l’historique de la vie de leur parti. Ils reconnaissent que, du 22 Septembre 1960 à ce jour, la gouvernance de notre paysn’a pas toujours été suffisamment patriotique et a montré quelques fois ses limites. D’après Moussa Doumbia, membre du directoire, «aujourd’hui, les liens ethniques ou tribalo-régionalistes, sous couvert de multiples associations, semblent de plus s’enraciner dans nos mœurs au détriment de la Nation». Ainsi, dit-il, les agendas politiques, administratifs, sécuritaires et économiques sont de moins en moins respectés à l’extérieur. En expliquant le concept (Pnp), le président du mouvement des jeunes du parti, dira aux membres ainsi qu’aux sympathisants du parti, que «Par nous nous pouvons (PNP)» est une vision pour permettre le développement durable de notre pays. C’est un concept, dit-il, d’une nouvelle citoyenneté au service du Mali dans l’unité, la démocratie, la justice et le progrès. Au cours de la conférence, Saliha Doumbia, secrétaire général du directoire, a expliqué de fond en comble la vie du parti du Cerf depuis sa création. Pour lui, pour que le concept du parti se réalise, il faut amener notre peuple à prendre conscience de ses forces et faiblesses, accepter son histoire, avoir confiance en lui-même, compter sur lui-même pour prendre en charge son destin. Par ailleurs, selon les différents conférenciers, leur parti a obtenu 110 conseillers communaux, dont 5 maires et 21 adjoints aux maires au sortir des élections communales du 20 Novembre 2016. «Notre parti est très jeune et est le 16e parti sur les 200 partis politiques de notre pays. Nous sommes dans toutes les régions du Mali, y compris les six communes du district de Bamako», se réjouit Saliha Doumbia. L’Alliance pour le Mali «Apm-Maliko» est dirigé par un directoire de quatre membres. Le président dudit directoire s’appelle Modibo Kadjoké. Backo DIAKITE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here