Manifestation de soutien au président du RPM, Bocari Treta à Kati : Les militaires détenus dans l’affaire des bérets rouges et le Collectif des épouses se désolidarisent

16
Les sympathisants et les épouses des militaires et paramilitaires poursuivis dans l’affaire des bérets rouges disparus ont été stupéfaits d'apprendre qu’une cérémonie de lancement d’un club de soutien au président du Rassemblement pour le Mali (RPM), Dr Bocari Treta, a été organisée, le samedi 3 février, dans la ville garnison de Kati. Après avoir constaté avec beaucoup d’amertume la présence de certains des membres actifs du collectif des épouses des militaires poursuivis dans l’affaire des bérets rouges, les militaires détenus au Camp I de la Gendarmerie nationale, le collectif des épouses et tous les sympathisants du collectif s’indignent contre cette attitude qu’ils jugent irresponsable. Ainsi, ils se désolidarisent de cette action isolée posée par ces membres égarés certainement en perte de personnalité. Il s’agit, du président dudit club de soutien à Dr Treta, Ibrahim Maïga et sa présidente d’honneur et non moins présidente des femmes des Camps de Kati, Ouattara Nana Traoré, tous deux membres du collectif pour avoir participé à plusieurs rencontres du collectif. Pire, des sources proches du collectif laissent entendre que la nommée Ouattara Nana Traoré est soupçonnée de duplicité depuis quelques mois. En effet, ajoutent nos sources, c’est la même dame qui a fait capoter une des manifestations du collectif des épouses lors de la célébration de la fête du 20 janvier dernier à Kati. Car, les épouses des militaires détenus avaient prévu de brandir des banderoles sur lesquelles elles allaient inscrire des messages destinés au président IBK. Malheureusement, cette activité a été avortée parce que le Commandant de zone de Kati a été informé par un membre du collectif. Nos sources sont formelles que tous les soupçons posent désormais sur Ouattara Nana Traoré. Les prochains jours nous édifieront sur cette affaire et les réelles intentions de ces deux individus. Mama PAGA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here