N-Sukala et Sukala SA: Une prévision de plus de 100 000 tonnes de sucre en 2018

17
Pour cette campagne sucrière 2017-2018 ces deux sociétés comptent produire aussi 12,5 millions de litres d’alcool dont 70 millions de tonnes au niveau de N-Sukala Le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, a procédé le mardi 06 février dernier à Dougabougou, après avoir visité les installations de la société N-Sukala à MBèwani, au lancement de la campagne sucrière 2017-2018 au niveau de N-Sukala et Sukala SA. Pour cette campagne sucrière 2017-2018 ces deux sociétés comptent produire plus de 100 000 tonnes et 12,5 millions de litres d’alcool dont 700.000 tonnes au niveau de N-Sukala. C’était en présence des responsables des deux sociétés sucrières et une forte mobilisation des travailleurs de part et d’autre, des populations de la commune rurale de Dougabougou, venues témoigner leur reconnaissance au ministre et de sa délégation.
Cette mise à feu des champs de cannes à sucre à Dougabougou par le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim, accompagné par les responsables des deux sociétés sucrières marque le lancement officiel de la campagne sucrière au niveau de N-Sukala et de Sukala SA. Selon le ministre ce lancement de la campagne sucrière est une tradition, mais aussi un moment d’interroger et de s’interroger sur l’apport de ces unités dans l’économie nationale. ‘’Vous savez, nonobstant les agressions de partout de toutes sortes, notamment une certaine presse contre le Mali, les orientations du Président de la République, nous ont permis de nous hisser et de nous maintenir au rang de la 3ème économie de l’UEMOA. Ce sont les mêmes orientations qui nous appellent à presser le pas vers l’industrialisation du Mali », a-t-il déclaré. De même, selon Mohamed Aly, les instructions du Premier ministre sont clairement données de sorte qu’on puisse rendre possible tout ce qui est nécessaire à cette accélération. En marge du lancement, le ministre et sa délégation ont visité les installations d’unités sucrières de N-Sukala et de Sukala SA, et ont eu une rencontre d’échanges avec les responsables des sociétés, les travailleurs et les populations de la localité. Cette visite guidée et la rencontre d’échanges ont permis au ministre de comprendre beaucoup de choses sur la vie actuelle de ces deux unités ainsi que les conditions et cadre de vie des travailleurs. Les principales difficultés soulevées tant au niveau de la direction des sociétés N-Sukala et de Sukala SA, qu’au niveau des travailleurs, sont entre autres : les difficultés financières, la dégradation du climat social, les grèves des travailleurs pour réclamer leurs droits, la non application de l’accord d’établissement. A cette occasion le ministre a exhorté les directions de ces deux sociétés sucrières de tout mettre en œuvre pour l’application correcte de la réglementation du travail en vigueur dans l’optique d’améliorer les conditions de travail du personnel. AMTouré Envoyé Spécial

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here