Relation Forces de l’ordre-Population civile : Un plan cadre pour renouer la confiance entre les parties

24
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Général de Brigade Salif Traoré a rencontré la presse le mardi 6 février dernier, à Maéva Palace pour présenter au public et aux partenaires de son département, le plan stratégique pour l’amélioration des liens de confiance entre les Forces de sécurité et les populations. Il était assisté des deux Directeurs nationaux en charge de la sécurité nationale, notamment, le Directeur de la Police nationale, Moussa Ag Infahi, le Directeur de la Gendarmerie nationale, Doumbia, le Chef d’Etat major de la Garde nationale, O. Koné. C’était en présence de l’ambassadeur de l’Union Européenne au Mali, Allain Holleville et du chef du Projet CORSEC, Cyrille Brethes. Cette initiative du département de la Sécurit vise à renforcer la légitimité des Forces de sécurité intérieure et de protection civile auprès de l’ensemble de la population du Mali, à travers entre autres, l’amélioration des liens de confiance, la matérialisation concrète des échanges entre les deux parties. La cérémonie a été marquée par deux temps forts. D’abord la projection du document du plan global de sécurité, soutenu par l’Union Européenne à travers son projet, PANORAMA _CORSEC. En effet, selon le présentateur, Amadou Mahamane Sangho, ce plan cadre découle d’un travail de réflexion et de concertation avec les acteurs institutionnels, notamment les représentants de la société civile, les responsables religieux et traditionnels. Il comporte quatre axes. Le premier axe est d’assurer une compréhension commune et partagée des rôles et responsabilités de chaque acteur ; le deuxième axe, développer une gestion concerté à un contexte de sécuritaire ; le troisième axe consiste à adapter les capacités des forces de sécurité à un contexte sécuritaire évolutif et le quatrième et dernier axe, à asseoir un processus de recrutement plus ouvert. A court et moyen termes, ce plan global de sécurité, permettra de matérialiser par une amélioration concrète des échanges entre les Forces de sécurité et les différents secteurs de la population, toutes composantes socio-économique confondues. Le deuxième temps forts de la rencontre a été consacré à une conférence de presse, au cours de laquelle le ministre Salif Traoré et l’ambassadeur de l’UE, ont éclairé les lanternes des journalistes sur certains détails du plan. Comptant sur l’appui de l’Union Européenne, tout au long des trois ans du projet, (2018-2021), le Général de brigade, Salif Traoré dira dans ses réponses que les Forces de l’ordre n’ont de raison d’être que pour protéger les populations civiles. C’est pourquoi, en rappelant que ces derniers font chaque jour leur autocritique, il a invité les civils à faire de même. « Nous allons tout mettre en œuvre pour que vous et nous soyons sur la même longueur d’ondes» a-t-il souligné. Associant sa voix à celle du ministre, l’ambassadeur de l’UE, Alain Holleville a réaffirmé l’engagement de l’institution européenne à accompagner le Mali dans cette initiative comme dans plusieurs autres au plan national comme sous-régional, afin que le pays retrouve une stabilité plus durable. Rappelons que l’organisation de cette cérémonie fait suite à un travail de fond organisé par le ministère de la Sécurité, les 12 et 13 juillet sur plusieurs thématiques avec une participation multi-acteurs. Mohamed Naman Keita Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here