Sadiola : Les travailleurs de LTA Mali SA accusent leur Directeur ‘’d’harcèlement et d’intimidation pour fermer la porte aux négociations’’

21
Rien ne va entre LTA Mali et les travailleurs ! Demandant des mesures d’accompagnements et des plans sociaux d’après mine, les travailleurs LTA MALI SA qui étaient descendus dans la rue le mardi 19 décembre 2017 pour dénoncer une décision qu’ils ont qualifié « d’unilatérale d’Anglod Ashanti » ont été traités par leur Directeur de LTA MALI SA de ‘’BULL-SHIFT’’ (Excréments de vache) selon Ousmane Berthé, secrétaire général du comité syndical de LTA Mali SA de Sadiolan au cours d’une réunion pour les négociations de plans sociaux et d’accompagnement d’après mine . Cette réaction a provoqué un mécontentent de la part des travailleurs qui ont tenu un sit in dans les locaux de l’entreprise minière le vendredi 02 février 2018.
Dans une lettre adressée au Directeur de LTA les travailleurs dénoncent : « Des propos discriminatoires du Directeur LTA Mali SA, de porter la main sur un travailleur et de prendre en otage les négociations sur le plan social » dixt Ousmane Berthé. Les travailleurs décident ne plus travailler avec un Directeur qu’ils qualifient de ‘’raciste’’. Ces travailleurs accusent leur Directeur ‘’d’harcèlement et d’intimidation pour fermer la porte aux négociations et prendre en otage les négociations par des décisions Lock-out à travers la délivrance des préavis de fin de contrat aux travailleurs sans chercher à résoudre la question de plan social’’. Pour rappel, Ils étaient des centaines de travailleurs employés de MoolmansAveng à descendre dans la rue le mardi 19 décembre 2017 pour étaler publiquement leur mécontentement face à la dite décision. Accompagnés par leurs épouses et enfants, la dite marche qui était organisée par le comité local syndical de LTA MALI SA était partie du centre ville pour prendre fin à la sous préfecture de Sadiola où une déclaration avait été lue par le secrétaire général Ousmane Berthé«Anglod Ashanti, nous exigeons le respect des engagements dans un pays de droits des mesures d’accompagnements.. » avec d’autres des messages forts inscrits sur les pancartes et banderoles que tenaient les marcheurs. Les marcheurs affirmaient ce jour qu’« il est inacceptable que notre employeur arrête ses activités sans des mesures d’accompagnements après vingt une (21) bonnes années de loyaux services’’. Venus de toutes les branches d’Anglod Gold Ashanti la société minière, les travailleurs concernés sont au nombre 291 et avaient tous répondu à l’appel de leur syndicat pour cette dite marche pacifique sans incident ce jour. Dans la déclaration lue et remise au préfet de sadiola, M.OusmaneBerthéde dénoncer « malgré plus de vingt ans de bons et loyaux services rendus à la société, malgré des cas précédents de licenciement et de paiement des droits par Anglod Gold Ashanti,malgré des engagements préalables pris par la même société de se conformer au plan social d’une autre mine,malgré nos multiples démarches et notre volonté de trouver une solution apaisée, malgré tout, la seule attitude qu’Anglod Gold Ashanti a adoptée est de nous ignorer et d’ignorer nos droits les plus élémentaires. », a martelé Ousmane Berthé et de conclure « Nous n’avons pas peur d’être licenciés,mais nous le voulons dans la dignité et le respect. Ainsi pour ce plan social, nous nous battrons jusqu’au bout » a prévenu le secrétaire général du comité local de LTA Mali SA de Sadiola. Le nouveau rebondissement dans cette affaire, prévoit-il une longue bataille judicaire à venir au cas où la direction se campait sur sa position en piétinant le droit de ces travailleurs au Mali par des intimidations, des injures et des menaces? Plus que jamais ces travailleurs ont le regard tourné vers les plus hautes autorités afin qu’elles agissent pour rétablir la injustice. Michel Yao

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here