Agence Malienne de Normalisation et de Promotion de la Qualité: Le budget 2018 de la structure s’élève à plus de 290 millions de FCFA

4
L’Agence Malienne de Normalisation et de Promotion de la Qualité (AMANORM) a tenu sa 6ème session du conseil d’administration le jeudi 8 février 2018 à son siège sis à Hamdallaye ACI 2000 de Bamako. Les points inscrits à l’ordre du jour sont entre autres : l’examen du rapport d'activités 2017 par les administrateurs, le rapport d'exécution du budget 2017, le projet de programme d'activités 2018, le projet de budget 2018 et l’Organigramme de l'AMANORM. La cérémonie d’ouverture de la session était présidée par le président du conseil d’administration, Mohamed Aly Ag Ibrahim, ministre du développement industriel, en présence du directeur général de l’Amanorm, Yaya Niafo et des administrateurs. Dans son discours d’ouverture, le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim a fait savoir que le projet de budget 2018 de l'AMANORM qui vous est soumis est équilibré en recettes et en dépenses d'un montant de 291 153 000 FCFA. «Nous voilà réuni aujourd'hui dans cette salle pour les travaux de la sixième session ordinaire du conseil d'administration de l'AMANORM. Vous êtes sensés savoir que la Normalisation tout comme la Qualité, représentent de nos jours des enjeux majeurs à la préservation de la santé, la protection de la vie, la protection des consommateurs et des intérêts collectifs, la valorisation des ressources naturelles du pays et l'élimination des entraves techniques aux échanges », c’est par ces mots que le président du conseil d’administration, Mohamed Aly Ag Ibrahim, ministre du développement industriel a commencé son discours d’ouverture. Avant d’ajouter que le respect des normes reste un défi que les entreprises maliennes doivent relever pour un développement harmonieux durable du pays. Aux dires du ministre, la dimension recherche de marchés extérieurs devrait être une exigence pour que les entreprises nationales aient des standards de qualité et de services qui peuvent tenir tête à la compétitivité internationale. Selon lui, l'un des principaux axes autour desquels cette dimension est articulée est la culture de la Qualité. « C'est pourquoi, le développement de la culture qualité sera soutenu par le développement d'une Infrastructure Nationale de la Qualité à travers la normalisation, la promotion de la Qualité, l'évaluation de la conformité aux normes, la certification, l'accréditation, la métrologie, etc. Par conséquent, toute action qui concoure à la réalisation des objectifs liés à la mission fondamentale de l'AMANORM est à encourager. Je vous invite donc, à examiner avec la plus grande attention, les différents documents qui vous sont soumis pour approbation, notamment le rapport d'activités 2017, le rapport d'exécution du budget 2017, le projet de programme d'activités 2018, le projet de budget 2018 et l’Organigramme de I'AMANORM », a-t-il dit. A l’en croire, le projet de budget 2018 de l'AMANORM est équilibré en recettes et en dépenses d'un montant de 291 153 000 FCFA. Il est proposé, dit-il, pour assurer non seulement le fonctionnement global de l'agence et le renforcement de ses capacités mais aussi, pour l'accompagnement des entreprises nationales en matière de normalisation et de promotion de la qualité. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here