Attention : le Griotisme politique reprend de plus bel !

29
Les veilles de campagne électorale présidentielle sont des occasions inouïes pour certaines catégories de responsables de se positionner auprès du président sortant à travers des déclarations tapageuses allant dans le sens d’un encensement parfait des actes posés par ce dernier soient-ils minimes. L’année 2018 n’échappera pas à cette logique politique. Depuis déjà l’année 2017, ce type de comportement est qualifié de griotisme politique. Dieu seul sait combien ils sont nombreux ces griots politiques. Pour rappel, en 2017, lorsque le Pr Hameye Younous DICKO a dit lors de la conférence nationale de son parti qu’IBK a un bilan très positif sans pouvoir le démontrer et qu’il faille le soutenir pour un 2eme mandat , il a eu sa récompense, illico presto . En effet, il est devenu le Président du Conseil d’Administration (PCA) de la SOMAGEP qui est chargée de gérer l’eau dans les grandes villes du Mali. Après lui, ce sont certains ministres qui se sont illustrés à la faveur du Projet de révision constitutionnelle en juillet et Août 2017, en déclarant sans aucune dose de conscience que la nouvelle constitution proposée était l’une des meilleures du monde sans parvenir à convaincre le peuple malien. Ils sont devenus à cette occasion des griots politiques aux yeux du peuple. Le ministre Maouloud Ben KATTRA, n’a pas hésité à faire le griot politique en annonçant au peuple qu’il est parvenu à créer les 200milles emplois promis par IBK au peuple lors de sa campagne électorale en 2013. Ensuite Bakary TOGOLA a exercé sa part de griotisme lors de la visite du président IBK à Sikasso en détrônant le griot patenté du Président IBK en la personne de Alou DIABATE. Lors de la dite visite, Bakary TOGOLA a répété à l’endroit d’IBK, les mêmes louanges six ans avant à l’endroit d’ATT alors président de la République en ces termes : « ATT, tu es le meilleur président que le Mali ait connu depuis l’indépendance. Les paysans sont là non pas pour un parti, mais pour vous ATT. Nous sommes à ta disposition aussi longtemps que vous serez Koulouba. Restez y autant que vous voulez, dormez tranquille, le monde rural vous suit. Plus griot politique que Bakary TOGOLA tu meurs !
IBK lui-même n’a pas hésité en Janvier 2017 de faire le griot politique à l’endroit du président Français François hollande en ces termes. « Vous êtes parmi les présidents Français le plus loyal et le plus sincère depuis la cinquième République ». Ces qualificatifs ont surpris le peuple Malien, car à Kidal le pays ne sent pas cette sincérité depuis l’opération ‘’SERVAL’’. Y a-t-il deux François Hollande donc ? Un premier François HOLLANDE pour IBK et un deuxième François Hollande pour le peuple malien ? A cette occasion, les gens mécontents de ces qualificatifs gratifiés à François Hollande ont conclu qu’IBK face à Hollande était devenu un griot politique à son tour. En effet, signalons que chez les mandingues, on traite l’auteur d’affirmation gratuite de Kouyaté, auquel échoit le premier rôle de la caste des griots mandingues. Les griots mandingues, professionnels ou pas ont évolué avec la société et se sont adaptés aux changements intervenus. Aujourd’hui surtout avec l’aide de la politique, ils endossent de nouveaux rôles. On distingue deux types de griots au mandé : le griot politique (jali) dont le Président IBK a emprunté le rôle au cours de son discours face à Hollande le samedi 14 janvier 2017 et le griot des chasseurs (donson-jeli). Le jali a l’art oratoire. Cet art est un genre vivant. Les paroles institutionnalisées, malgré une certaine fixité sont adaptées à chaque nouveau public et se renouvellent constamment, dans une variabilité bien connue des hommes politiques. Pour cette fois-ci le public en face de notre Kouyaté était les chefs d’Etat d’Afrique qui ont fait les éloges de la France, alors que la 5eme puissance militaire et économique du monde peine à stabiliser le Sahel . On ne peut que remercier IBK pour cette habilité dans l’encensement de Hollande qui a été en janvier 2013, le sauveur du Mali, avant d’être son bourreau. A la veille des élections présidentielles, nous verrons dans l’arène politique de plus en plus de griot et de griottes politiques. Depuis le 3 Février 2018, la ministre DIARRA Racky TALLA dit être fière du bilan du président IBK, lors de la présentation de vœux des responsables de l’UM-RDA aux militantes et aux militants. A travers cette appréciation, Racky TALLA est entrée dans le grand cercle ouvert des griots politiques. Nous lui souhaitons la bienvenue alors. Nous ne pouvons pas les empêcher d’être des griots, cependant, nous leur demandons de faire en sorte que le Mali soit sauvé ! Seydou Diarra

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here