Budget prévisionnel 2018 du CFP-STAT: 37% d’augmentation par rapport à 2017

51
Le Centre de formation et de perfectionnement en statistiques (CFP-STAT) a tenu, hier jeudi, à l’hôtel Bouna de Bamako, la 3e session de son Conseil d’administration, consacrée à l’examen et l’adoption de l’état d’exécution des recommandations de la 2e session, du budget 2017, ainsi que du budget 2018. Présidée par le secrétaire général du ministère de l’Aménagement du territoire et de la population, Seydou Moussa TRAORE, représentant son ministre, non moins PCA (président du Conseil d’administration), la cérémonie d’ouverture de la session s’est déroulée en présence du directeur général du CFT-STAT, Harouna SOUGANE ; et de plusieurs administrateurs. Selon le secrétaire général, le CFT-STAT a réalisé, au cours de l’année 2017, dix des quinze activités programmées, soit un taux d’exécution de 66,7 % et 4 autres, dont l’exécution s’étale sur plusieurs années, sont en cours de réalisation. Il en est de la formation de 40 agents non statisticiens affectés aux travaux statistiques, en techniques et notions de base de la statistique, s’est-il réjoui. Pour la réalisation de ces activités, a souligné M. TRAORE, le Centre a mobilisé plus de 800 millions FCFA, soit un taux de mobilisation de 98 % par rapport aux prévisions. « La subvention de l’État représente 97,5 % du montant mobilisé », a-t-il précisé. Pour le secrétaire général, les résultats encourageants enregistrés en 2017 doivent les inciter à plus d’ardeur pour permettre (à l’outil de renforcement des capacités des ressources humaines de notre appareil statistique, qu’est le CFP-STAT), de consolider les acquis et de corriger les insuffisances constatées. Pour cette année 2018, a-t-il fait savoir, le Centre doit envisager des actions pour son développement. Dans cette optique, a rappelé M TRAORE, le gouvernement, à travers le Programme triennal d’investissement, envisage la construction d’un siège offrant toutes les commodités nécessaires pour les activités de formation et de recherche conformément à ses missions. Au titre de 2018, le budget prévisionnel du CFP-STAT est de 1 101 190 152 FCFA, soit une augmentation de 37 % par rapport aux réalisations de 2017. Selon le secrétaire général, cette hausse s’explique surtout par le démarrage du Projet d’alimentation du Système statistique national financé par la Banque mondiale. Outre la poursuite de la formation des 2e et 1re promotions, le CFP-STAT envisage, en 2018, le recrutement et le démarrage de la formation de la 4e promotion d’élèves techniciens supérieurs de la statistique. Il en est de même pour le cycle de techniciens de la statistique. Il est programmé, en cette année 2018, des études thématiques et l’organisation des conférences-débats devant permettre au Centre de contribuer au développement de la science dans notre pays. Notons que le Centre de formation et de perfectionnement en statistique propose plusieurs modules de formations. Il s’agit entre autres des généralités sur les métiers du statisticien ; méthodes statistiques ; introductions à l’analyse des séries temporelles ; indices statistiques ; technique de sondage ; collecte et traitement de données ; communication économique ; programmation et suivi des activités statistiques. L’accès au Centre se fait sur concours direct. La durée d’une session de perfectionnement est fonction de la nature, du module et du groupe cible. La fin de la formation est sanctionnée par la délivrance d’un certificat ou d’une attestation. Par Sékou CAMARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here