Congrès International et Exposition de l’Association Africaine de l’Eau : Le Mali à l’honneur pour la 19ème édition

55
La salle de réunion de la Société Malienne de Patrimoine de l’Eau Potable (SOMAPEP SA) abrité hier jeudi 8 février, une conférence de presse en prélude au 19ème Congrès International et Exposition de l’Association Africaine de l’Eau que le Mali abritera du 11 au 16 février prochain. La conférence était animée par Boubacar Kane, président de ce 19ème congrès et Directeur Général de la Société Malienne de Gestion de l’Eau Potable (SOMAGEP-SA). Il avait à ses côtés, Yenizanga Koné, Directeur Général de la Société Malienne de Patrimoine de l’Eau Potable (SOMAPEP-SA), Mme Sangaré Assian Sima, Directrice Générale de l’Agence Nationale de Gestion des Stations d’Epuration du Mali (ANGESEM ) et Abdrahamane Dembélé, président de la commission d’organisation du congrès. Selon Boubacar Kane, le Mali est à sa première fois d’abriter ce congrès organisé par l’Association Africaine de l’Eau. Une association qui a vu le jour en février 1980 et regroupant plus de 80 organismes, membres actifs, chargés des services publics d’eau potable et d’assainissement issus de 40 pays d’Afrique et plus de 50 membres affiliés, des sociétés et institutions, provenant de partout dans le monde. Selon lui, chaque deux ans, les professionnels africains des secteurs de l’eau et de l’assainissement et des partenaires internationaux et experts du monde se réunissent pour discuter et proposer des solutions innovantes aux problèmes liés à l’eau et aux services d’assainissement en Afrique. « L’organisation de ce congrès est un challenge d’Etat à travers lequel, la SOMAPEP-SA, la SOMAGEP SA et l’ANGESEM, sous la tutelle du Ministère de l’Energie et de l’Eau ainsi que de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développent Durable, confirmeront leur volonté de faire du Mali, un modèle de management dans le secteur de l’eau et de l’assainissement en Afrique », a indiqué Boubacar Kane. Pour qui, ce grand rendez-vous sera également l’occasion pour les participants de mettre en exergue leur savoir-faire et leurs acquis en matière de production, de transport et de distribution d’eau potable dans le but d’insuffler une dynamique moderne dans le secteur malien de l’eau et de l’assainissement. Pour lui, le thème de ce 19ème congrès est : « accélérer l’accès à l’assainissement et l’eau pour tous en Afrique face aux défis du changement climatique ». A en croire Boubacar Kane, l’organisation de ce 19ème congrès par le Mali permettra de prouver une fois de plus à l’échelle internationale que le Mali est fréquentable. Mais aussi, de présenter ses potentialités en matière de gestion de l’eau potable à travers le projet de Kabala qui est l’un des rares projets dans la sous-région. Pour sa part, AbdrahamaneDembélé de la commission locale d’organisation dira que le 19ème congrès sera marqué par des sessions techniques, des ateliers, des évènements parallèles, des rencontres, des expositions à la fois par des opérateurs maliens et étrangers etc… Yenizanga Koné abondera dans le même sens. Selon lui, à travers ce congrès, les autorités du Mali affichent une fois de plus leur détermination à faire face aux problèmes d’eau potable. A cet effet, il a cité les nombreuses réalisations faites par l’Etat à travers le pays pour faciliter l’accès des populations à l’eau potable. Quant à Mme Sangaré Assian Sima, elle a rassuré de la ferme détermination de sa structure dans l’atteinte des objectifs d’un Mali assaini. Elle dira que contrairement à la SOMAGEP SA et SOMAPEP SA, sa structure a intégré l’Association Africaine de l’Eau très récemment. Ses missions selon elle, sont d’assurer la gestion durable des stations d’épuration et ouvrages annexes, de promouvoir et veiller à la gestion des ouvrages d’assainissement suivant les normes établies en la matière, d’identifier, d’organiser et de renforcer les capacités d’étude et de réalisation des infrastructures d’assainissement etc… Sur la base de ses missions dit-elle, sa structure a déjà installé plusieurs stations d’épuration dans plusieurs structures de santé au Mali. M.D Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here