Doublement de la capacité de la centrale hydroélectrique de Sotuba : Le ministre Malick Alhousseinilance les travaux

9
Le ministre de l’Energie et de l’Eau MalickAlhousseini accompagné de plusieurs de ses collaborateurs a procédé, le mercredi 07 février dernier à Sotuba, au lancement des travaux de doublement de la capacité de la centrale hydroélectrique de Sotubafinancés à hauteur de 24.309.000.000 FCFA. Selon MalickAlhousseini, les travaux de doublement de la capacité de la centrale hydroélectrique de Sotuba II participent de la volonté des plus hautes autorités du pays de faire de l’accès à l’énergie, un point cardinal de l’action publique. Mais aussi,démontre la vitalité de la coopération sous régionale dans le cadre de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Il a rappelé que le barrage de la dérivation de Sotuba est un ensemble d’ouvrages dont la construction a été entreprise pendant la période 1926-1928. « Son but principal était d’alimenter le canal de Baguineda pour l’irrigation de 3000 ha de terres cultivables situées sur les rapides de Sotuba, sur le fleuve Niger à 5km de la ville de Bamako», a-t-il expliqué. Avant de poursuivre que le barrage des aigrettes construit sur le bras droit du fleuve se trouve à environ 500mètres en aval du barrage de Damanda et le canal d’amenée. Et les ouvrages d’amenée s’étendent sur une longueur de 2900mètres. Le ministre MalickAlhousseinia fait savoir que la nouvelle centrale hydro-électrique d’une capacité de production moyenne annuelle de 37,7 GWH a été inaugurée le 16 décembre 1966 par feu le président Modibo Kéita et constituait la deuxième installation du système interconnecté au Mali, après la centrale de Darsalam mise en exploitation en 1953. Pour lui, le barrage de Sotuba qui se trouvait à sa réalisation à 5km de la ville de Bamako se trouve aujourd’hui au centre de la capitale dans un contexte marqué par l’accroissement de la population, la modernisation de la vie domestique et l’essor des industries et des affaires. « Il est donc apparu nécessaire de relever l’accès des populations aux services de l’énergie et de l’eau par, entre autres actions, le doublement de la capacité de la centrale hydro-électrique de Sotuba », a soutenu le ministre. Selon qui, ce projet de doublement de la capacité de la centrale hydroélectrique de Sotuba est le second volet du projet de construction d’un Centre National de Conduite et du Doublement de la capacité de la centrale de Sotuba, cofinancé par l’Etat du Mali et la Banque Ouest Africaine de Développement. Et le ministre de préciser que la réalisation de cet important projet va permettre d’accroitre la capacité de la centrale hydroélectrique de Sotuba à travers l’installation de deux tribunes de 3 MW chacune, soit une capacité additionnelle de 6 MW. Avant d’ajouter que le projet Sotuba II est financé moyennant un investissement de 24.309.000.000 FCFA. A noter que les travaux sont repartis en trois lots : le lot 1 est relatif aux travaux de génie civil avec l’entreprise China Gezhouba Group Company Limited (CGGC) pour un montant de 13.601.220.052FCFA pour un délai de 23 mois, le lot 2 est relatif aux travaux d’équipement électromécanique avec l’entreprise SINOHHYDRO Corporation Limited pour un montant de 9.578.347.006 FCFA pour un délai de 24 mois et le lot 3 concerne les prestations du Groupement Exp/EXPERCO INTERNATIONAL pour le suivi et le contrôle des travaux pour un montant de 808.463.564 FCFA pour un délai de 33 mois. Le financement du projet est assuré par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine à travers la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) par un prêt consenti à l’Etat malien pour un montant de 6.815.000.000 FCFA et une participation de l’Etat du Mali pour un montant de 17.094.000.000 FCFA Fatoumata Fofana Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here