Le Dr Ibrahim Bocar Bah lors de la présentation de vœux de l’UM-RDA fasojigi à la presse : « Personne ne fera le Mali à notre place »

12
L’Union Malienne du Rassemblement Démocratique Africaine (UM-RDA fasojigi), parti du premier président de la république du Mali, Modibo KEITA, a présenté ses meilleurs vœux à la presse nationale. C’était le samedi 3 février dernier au Mémorial Modibo Keita, sous l’égide du Dr Ibrahim Bocar Bah, le président du parti. Il avait à ses côtés, le secrétaire général M. Ibrahima LY ; le Ministre de la Fonction Publique, Mme Diarra Racky TALLA et d’autres cadres du parti. Après ses vœux à la presse, le Dr Bah s’est dit heureux de son parti qui occupe la 6ème place sur l’échiquier politique national avec 18 Maires, dont une femme à Diongaga, et qui est aussi le premier parti politique à Yelimané. Toutefois, il a indiqué que pour cette année 2018, l’UM-RDA mettra l’accent sur la tenue de la conférence de ses élus.
Poursuivant son intervention, il a félicité la résistance du Mali sur le plan économique malgré la situation sécuritaire. Il a signalé que les recettes de l’Etat ont régulièrement progressé avec un taux moyen annuel de l’ordre de 18%. Selon le président, la situation sécuritaire du Mali est l’un des soucis majeurs pour son parti. Raison pour laquelle, il estime que la situation exige plus d’imagination pour trouver des solutions adaptées à la géométrie variable des défis. Toutefois, il a rendue publique le sentiment de fierté de son parti aux forces armées et de sécurité pour tous les efforts consentis. « Nous encourageons la hiérarchie militaire dans ses efforts de réorganisation et de réarmement, sous la conduite du chef suprême des armés, son Excellence Ibrahim Boubacar KEITA », a-t-il ajouté. Pour M. Bah, la recrudescence de la violence dans le nord et le centre a été exploitée à mauvais escient pour diviser au lieu d’unir ; et que les maliens ne doivent pas être dupes. Cependant, il a déclaré que « nous devons au contraire nous unir, car ce qui guette notre pays, n’est pas un problème de régime, mais celui de l’unité nationale et de l’intégrité du pays qui couronnent nous tous ». Par conséquent, l’UM-RDA par la voix de son président invite les partis signataires de l’accord à tenir leurs engagements, afin d’accélérer le processus de désarmement, démobilisation et de réinsertion (DDR). Par ailleurs, il a félicité la convention de la majorité présidentielle pour toutes les actions menées en vue d’une meilleure appropriation par les partis politiques de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale et la bonne organisation de la conférence d’entente nationale. Par rapport aux perspectives de l’année 2018 et les élections, l’UM-RDA à travers son président, invite le peuple malien à une synergie d’action pour faire sortir le pays du gouffre. « Nous sommes en mesure de sortir de cette situation en rassemblant toutes nos forces et capacités. Et ce devoir nous interpelle tous, car personne ne fera le Mali à notre place », a-t-il martelé. Avant de féliciter le président Ibrahim Boubacar KEITA pour son engagement, sans faille pour le redressement du Mali. Tout en lui réaffirmant le soutient de son parti dans toutes les actions allant dans l’émergence la paix. Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here