Processus d’appel d’offres: le core pour la fin du casse-tête

28
Bientôt, tous les services de l’administration seront dotés de cette nouvelle application de passation des marchés d’appel d’offres, pour plus de transparence de ces processus qui provoquent beaucoup de polémiques entre les fournisseurs et l’administration malienne. Il s’agit de l’Application de gestion des Consultations restreintes (CORE). Ladite application est un outil de communication privé entre l’entreprise et ses prestataires/fournisseurs. Sa présentation a été faite par M. Hamed Salifou CAMARA, Directeur général de l’Agence des gestions de l’information et de la communication (AGETIC) hier mercredi, dans les locaux de ladite agence, à ACI 2000. D’entrée de jeu, M. CAMARA a présenté l’application CORE comme une solution au casse-tête dans le processus d’appel d’offres au niveau des opérateurs économiques, mais aussi au niveau des différents services de l’administration. « Il s’agit de la numérisation de tout le processus d’appel d’offres et la machine fera toute seule le travail de dépouillement et la proclamation du résultat. L’application CORE permet aux opérateurs de gagner en temps et en énergie. On n’aura plus besoin de collecter des dossiers et de se déplacer vers les prestataires. Avec ce système, en quelques minutes, le fournisseur soumet son dossier », a-t-il expliqué, avant de rassurer que c’est l’application elle-même qui proclamera le résultat. Aussitôt, un Email sera envoyé à tous les soumissionnaires pour les informer de leur résultat. Selon les explications de M. Ousmane COULIBALY, gestionnaire de ladite application, c’est le moyen le plus fiable à ce jour pour assurer la sécurité, la transparence et confidentialité des dossiers des soumissionnaires aux appels d’offres. « Il n’a y aucun risque d’intercepter ou de falsifier les documents soumis avec cette application », a-t-il rassuré. Il a ensuite expliqué la méthode d’accès à l’application. « La CORE est accessible via le web et le mobile. Les différentes voies sont : Gestion des profils fournisseurs, Restriction forte sur l’ouverture des plis, Alertes SMS et EMAIL, Gestions des réclamations, etc. », a-t-il expliqué. Le défi de cette application est, selon les opérateurs économiques, la méconnaissance de l’outil informatique par de nombreux fournisseurs. Et le Directeur CAMARA de les appeler à s’y former au plus vite possible. « Nous n’aurons plus d’appel d’offres physique chez nous ici », a-t-il averti. Signalons que déjà, l’AGETIC est en train d’émettre un appel d’offres, dans ce sens, sur internet, comme pour rappeler l’adage qui dit que la charité bien ordonnée commence par soit même. PAR CHRISTELLE KONE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here