Programme d’appui à la formation professionnelle : Les acteurs font le point sur les résultats de l’année écoulée

6
Le comité de pilotage du Programme d’appui à la formation professionnelle (PAFP) a tenu sa 4e session ordinaire, le jeudi 8 février 2018, au Conseil national du patronat du Mali (CNPM). Lors de la rencontre qui était présidé par Boucary Togo, secrétaire général par intérim du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, le comité a fait le point sur les résultats atteints et formulé des recommandations relatives aux orientations futures du programme. Dans son discours d’ouverture, Boucary Togo, le représentant du ministre Maouloud Ben Kattra, a souligné que le Programme d’appui à la formation professionnelle(PAFP) connait aujourd’hui sa période de croisière puisqu’il est dans 4e phase, qui a commencé en 2014 et s’est achevé en 2017, avec une prolongation d’une année. Avec un budget initial de plus de 11 milliards de francs CFA, ajoutera Boucary Togo, la spécificité du PAFP est qu’il s’appuie sur les collectivités territoriales, notamment les conseils régionaux, pour mettre en place des dispositifs décentralisés et pérennes de formation professionnelle pour l’emploi et le développement économique local. « Le chemin qui nous a amené à l’atteinte de la création des 200 000 emplois a exigé de tous des efforts concertés et soutenus », a indiqué M. Togo. Il a exhorté toutes les équipes du ministère à faire preuve de dévouement pour la bonne réussite du programme. Il a rappelé que cette session intervient après la traditionnelle visite de terrain qui a permis aux membres du Comité de pilotage d’apprécier des réalisations du Programme dont deux projets : la formation insertion en maçonnerie/ carrelage au profit de 9 jeunes talibés des écoles coraniques partenaires du projet, l’accompagnement pour la mise en place du système « d’analyse des dangers et points critiques pour leur maitrise »-HACCP, au profit de Madingo Industrie Sarl. Cofinancé par la Suisse et le Danemark, le Programme d’appui à la formation professionnelle vise à contribuer à la compétitivité des secteurs économiques porteurs par une formation professionnelle axée sur l’emploi. Le PAFP vise aussi la formation et l’insertion économique de 40 000 personnes dans 4 régions du Mali (Tombouctou, Mopti, Ségou, Sikasso) et le district de Bamako. De nos jours, selon les responsables du programme, 2068 projets de formation-emploi ont été financés pour un montant de 5,2 milliards environ FCFA. Ce sont près, de leurs avis, près de 46400 personnes dont plus de 9900 jeunes sans emploi qui ont été formées dans les secteurs de l’agriculture, l’élevage, l’artisanat, les bâtiments et les services. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here