Moussa Sinko Coulibaly : L’ex-putschiste fustige le régime actuel

34
Les Clubs de soutien à l’ex-Général Moussa Sinko Coulibaly ont organisé le lancement de ses activités. L’occasion était bonne pour lui de faire la déclaration de sa prochaine candidature aux élections de Juillet prochain. C’était le 20 Janvier 2018 au terrain de football de Magnambougou. Avec plus de 60.000 participants, les évènements ont commencé après les mots de salutations et de reconnaissance envers ses sympathisants. M. Coulibaly a passé en revue le sombre tableau du régime IBK. Il a tonné le changement dont les maliens ont aujourd’hui besoin au regard des priorités de l’heure. Se disant convaincu du changement dont les maliens ont aspiration, lorsque tout le monde s’investit, Moussa Sinko Coulibaly dira que la victoire est certaine. Il rappela que la quasi-totalité des victimes de 2017 sont des hautes autorités. Il fait allusion aux successives grèves qui ont émaillé l’année passée en l’occurrence celle des médecins qui a duré 45 jours. « Les jeunes et les enfants sont confrontés aux difficultés d’aller à l’école. Aujourd’hui nos écoles sont transformées en champ de bataille. Depuis plus de 4 ans, il y’a beaucoup d’inégalités en République du Mali, les enfants de Ténenkou, Youwarou, bref de toute la partie septentrionale de notre pays ne vont pas à l’école »a déploré l’ex-ministre de l’administration territoriale. Il a également dénoncé le fait que la santé, l’éducation des enfants soient le cadet des soucis du régime actuel. Et que le seul plaisir de ce pouvoir réside dans les surfacturations. « La sécurité ne doit pas être un luxe pour les maliens » a-t-il martelé. L’ex-général a d’autant plus dénoncé qu’il a fustigé le pouvoir d’IBK qui « utilise l’armée malienne pour dévaliser les caisses de l’Etat ». Aux dires Moussa Sinko Coulibaly, « les paysans qui ont massivement voté en 2013 ont payés de lourds tributs pour ce faire. » Car après avoir payé leur argent, ce sont des engrais frelatés qui leur ont été livrés en lieu et place des bons produits. Il s’est également penché sur le cas des victimes de l’opération bulldozer d’Ami Kane dont les déguerpis ne sont jusque-là pas encore recasés. « Assurez-vous que notre combat est utile » a rassuré M. Coulibaly. Avant de continuer « nous voulons une justice pour tout le monde. En 2013, nous avons voté pour qu’on mette fin à la crise qui secouait notre pays. Malheureusement, on ne serait pas tombé sur la bonne personne. Comment apporter la sécurité de notre pays ? Voici la question qui taraudait l’esprit de tous les maliens. » Avant de finir l’ex-général Moussa Sinko dira que son « mouvement est ouvert à tous ceux qui aspirent au changement. Il a rassuré la foule qu’IBK ne sera pas réélu aux échéances prochaines car son régime n’a rien apporté comme solution aux problèmes des maliens. Il a enfin invité ses partisans à massivement voté contre le régime actuel aux élections prochaines. Koniba TRAORE (Stagiaire) Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here