Aéroports du Mali: Le défi de la sécurisation rélévé

21
«Certifié, le 6 octobre dernier, conforme aux normes internationales de l’Organisation de l’aviation civile internationale », l’Aéroport international président Modibo Keïta-Sénou entend améliorer son niveau de sureté et de sécurité. Cela, conformément aux orientations et à la volonté des plus hautes autorités du pays. C’est dans ce cadre que le ministre des Transports et du Désenclavement, Moulaye Ahmed Boubacar a tenu à s’imprégner des problèmes de l’infrastructure, en y effectuant mardi dernier, une visite de prise de contact avec la direction générale et le personnel. La visite s’est déroulée en présence de la presque totalité des premiers responsables des services de l’Aviation civile de notre pays et des travailleurs impliqués dans la gestion et la surveillance des Aéroports du Mali. La visite avait pour but de comprendre les réalités en vue de trouver des solutions rapides, susceptibles d’améliorer la sûreté et la sécurité de nos Aéroports. Guidée par le président directeur général par intérim des Aéroports du Mali, Aly Tamboura et le Commissaire principal des Aéroports, Tidiani Coulibaly, elle a commencé au niveau du pavillon d’enregistrement des bagages. Là, les agents montent sur les bascules pour accéder à leurs postes de travail faute de passage. Ce qui constitue, selon des experts présents, un problème de sécurité car ils peuvent glisser ou la bascule pourrait se dérégler. Le ministre a, ensuite, parcouru le circuit des douanes où sont contrôlés les bagages de suite… Avant de visiter les dispositifs de sécurité et de sûreté (contrôle électronique, numérique et physique des pièces de voyages, des bagages, des personnes… et des installations électriques). « Côté sécurité et sureté, tout va bien à l’Aéroport international président Modibo Keïta – Sénou », a laissé entendre Tidini Coulibaly à la fin de la visite. Selon lui, une unité spéciale d’intervention est en place pour contenir tous les dangers (quelque soit leur nature) en attendant l’arrivée des renforts. A cela, il s’ajoute un dispositif très efficace d’inspection et de filtrage des bagages de cabine, de contrôle des documents. « Le but est de faire en sorte que le passager puisse voyager dans des conditions optimales et trouver que l’aéronef est dans les conditions de sureté requises », a expliqué l’officier de police. Toutefois, dans son fonctionnement, les Aéroports du Mali sont confrontés à des difficultés organisationnelles et techniques, a souligné Aly Tamboura. Concernant les problèmes organisationnels, un audit en cours devrait permettre la mise à jour des outils techniques comptable, administratif ainsi que l’amélioration de la communication à l’interne. Les soucis techniques, eux, ont trait aux coupures d’eau et d’électricité durant les périodes de pointe, la non opérationnalité de certaines machines, les retards de signature des marchés. L’amélioration de la qualité du Wifi est aussi une question qui tient à cœur à la direction des Aéroports du Mali sans oublier les épineux problèmes de la spoliation du domaine aéroportuaire par « des maires » et des dépôts de déchets solides sur le site. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here