Nos gouvernants décident

26
Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseil des ministres du jeudi 8 février 2018 a adopté des projets de texte. Ils portent sur la ratification de l’Accord-cadre de financement par vente à tempérament et l’Accord de crédit-bail, signés à Washington, le 10 octobre 2017, entre le Gouvernement du Mali et la Banque Islamique de Développement. Cela, en vue du financement du projet de construction de la Centrale électrique thermique de 100 Mégawatt à Sirakoro. En effet, dans le cadre du financement du Projet de construction de la Centrale électrique thermique de 100 Mégawatt à Sirakoro, la Banque Islamique de Développement a conclu avec le Gouvernement de la République du Mali un Accord-cadre de financement par vente à tempérament accordant un prêt d’un montant n’excédant pas 5 millions 50 mille Euros, soit 3 milliards 312 millions 582 mille 849 francs CFA environ. Aussi, un Accord de Crédit-bail pour un montant ne dépassant pas 142 millions 950 mille Euros, soit 93 milliards 769 millions 53 mille 150 francs CFA environ. Le projet vise à satisfaire la demande en électricité sur le réseau électrique national interconnecté, en particulier les besoins en électricité de la ville de Bamako et ses environs. Sa réalisation permettra également de réduire les subventions au secteur de l’électricité et de diminuer le coût global de l’approvisionnement en électricité et les tarifs pratiqués. Aussi, sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le même Conseil des ministres a adopté un projet de décret portant approbation du marché relatif à la fourniture, l’installation et la mise en service de centrales hybrides photovoltaïques-diesel dans trois localités du pays. Il s’agit de Diondiori, Diafarabé et Kokry. Le marché, d’un montant de 2 milliards 452 millions 19 mille 214 francs CFA, toutes taxes comprises et un délai d’exécution de 49 semaines, est conclu entre le Gouvernement du Mali et le Groupement SAGEMCOM ENERGY et SAGEMCOM-MALI. L’exécution du marché s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Systèmes Hybrides d’Electrification Rurale. Elle permettra d’améliorer l’accès des populations rurales et péri urbaines défavorisées à des services énergétiques de base. Son est assuré par la Banque Mondiale. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here