Politique ambiguë de la France dans la gestion de la crise du Nord du Mali : Le mouvement ‘’On a tout compris-Waati Sera’’ prévoit plusieurs actions de protestation en mars

28
La bourse du travail de Bamako a abrité le jeudi, 08 février,la conférence de presse du mouvement ‘’On a tout compris-Waati Sera’’. L’objectif était de non seulement faire le bilan de son combat contre la politique ambiguë de la France au Mali mais aussi informer les hommes de medias sur les actions futures. C’était sous l’égide du porte-parole du mouvement Adama Ben Diarra. Dans son exposé,Adama Ben Diarra a démontré sa détermination à combattre la politique machiavélique de la France dans la gestion de la crise au nord du Mali. Ce noble combat de son mouvement est suivi et encouragé partout en Afrique. Cela a valu la présence du porte-paroledu mouvement panafricain Unité-Dignité-Courage «UDC», MwazuluDiyabanza. Il a aussi dénoncé le silence diplomatique de la France par rapport à la question du concept ‘’Nord Mali’’. « Nous tenons à rappeler qu’au lendemain de notre premier sit-in du 03 Août 2017, nous avons formulé une exigence à l’attention de la diplomatie française de nous expliquer clairement ce qu’elle entend par son concept « Nord Mali», mais force est de constater d’une part, son silence diplomatique et d’autre part son bavardage militaire sur le terrain », souligne-t-il. Pour Adama Ben Diarra, malgré laprésence des forces françaises et des soldats de la MINUSMA dans notre pays, la situation sécuritaire n’ait guère évolué. Elle s’est au contraire aggravée, martèle-t-il. De l’analyse de M. Diarra, la France a trahi sa mission « en un mot, elle a failli..!!! ». Le mouvement est loin d’abandonner ses combats contre cette politique française en faveur du MNLA et au détriment du Mali. D’ailleurs au mois de mars, « nous comptons organiser plusieurs activités de protestation comme un « Gèlè kan », une série de visite aux familles des militaires maliens et un instant de recueillement au carré des martyrs à Niaréla ». A l’expiration de l’ultimatum à la France le 25 mars, « le mouvement entrera dans une phase déterminante de son combat et avec de nouveaux types de maliens. » Pour sa part, le porte-parole du mouvement panafricain Unité-Dignité-Courage « UDC»MwazuluDiyabanza, a félicité ses frères Maliens pour leur combat plus que noble contre la France qui est à la base du retard de ses colonies. Boureima Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here