Réforme du secteur de la sécurité au Mali : Agra – Mali outille les OSC en plaidoyer – lobbying

26
L’Hôtel Mandé de Bamako abrite, depuis le jeudi 8 février 2018, l’atelier de renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile (OSC) sur le plaidoyer – lobbying dans le cadre de la mise en œuvre de la Réforme Secteur Sécurité au Mali. Organisé par l’organisation panafricaine Agra – Mali sous le financement de la MINUSMA, le présent atelier est la suite logique d’une série de rencontres dans but de mieux outiller les OSC en la matière. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le représentant de la Division RSS/DDR de la MINUSMA, Eric Blaise en présence du représentant d’Agra-Mali, Aboubacar Diallo. Deux jours durant, une quarantaine de participants vont se pencher notamment sur les techniques de plaidoyer/lobbying orientées sur les enjeux et les perspectives normatives, institutionnelles et politiques de la RSS ; l’identification et la priorisation des enjeux et des défis de plaidoyer/lobbying dans le cadre de la fonctionnalité du Commissariat de la RSS ; la dotation des OSC d’un plan stratégique opérationnel en matière de plaidoyer/lobbying afin de contribuer efficacement à la mise en œuvre du processus RSS/DDR. Cependant, il faut rappeler que l’ARGA est une organisation panafricaine qui s’est donnée pour vocation de refonder la gouvernance dans nos Etats. Depuis près d’une décennie l’organisation est associée sur la plupart des grands projets et programme au Mali sur la question de réformes politiques et institutionnelles, de paix, de sécurité et de réconciliation nationale. Dans son allocution, le représentant d’Agra-Mali, Aboubacar Diallo a rappelé que pour permettre à la population de jouer pleinement son rôle dans la mise en œuvre de la RSS, l’Arga - Mali et la MINUNMA ont entamé un programme de renforcement des capacités des OSC sur la RSS qui s’étend sur 3 ateliers. A en croire, après un premier atelier sur le renforcement des capacités sur la stratégie RSS, l’atelier qui se déroule actuellement porte sur le Plaidoyer – Lobbying dans le cadre de la mise en œuvre de la RSS au Mali. Pour sa part, le représentant de la Division RSS/DDR de la MINUSMA, Eric Blaise a affirmé que la MINUSMA est convaincue du rôle inestimable que doit jouer la Société civile dans le processus national RSS-DDR. C’est pourquoi, dira-t-il, plusieurs ateliers de renforcement de capacité des femmes et des jeunes sur les questions RSS/DDR ont été initiés en collaboration avec la MINUSMA et les autres structures (CNJ, EMP, CONASCIPAL, AGRA, PEJ-RSS/DDR) en vue de permettre de s’approprier du processus national de la RSS au Mali et de s’imposer dans sa mise en œuvre. Selon lui, la MINUSMA continue son appui au gouvernement du Mali sur les questions RSS/DDR à travers le Commissariat à la réforme de la sécurité dont l’examen de l’avant-projet de stratégie nationale de la réforme du secteur de la sécurité au Mali est en cours. Pour lui, la majorité de la population pense que la sécurité est l’affaire des forces de défense et de sécurité uniquement, alors que tel n’est pas le cas. « Tous les acteurs notamment les Organisations de la société civile devront être impliquées, car les menaces de sécurité demeurent variées et se manifestent très souvent au niveau local. Ainsi, il se trouve que la société civile ne disposant pas toujours de références techniques pour faire porter sa voix. Il est donc plus qu’important de renforcer les capacités des OSC maliennes afin de leur permettre de disposer d’expertise pratique en termes de plaidoyer/lobbying dans le cadre de la mise en œuvre de la RSS. », a-t-il dit. Moussa Dagnoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here