Assemblée nationale du Mali : Cinq projets de loi adoptés par les députés durant la session extraordinaire

17

Débutée le 8 janvier 2018, la session extraordinaire de l’Assemblée nationale du Mali a pris fin le vendredi 9 février 2018. Durant ladite session qui aura durée un mois, les députés ont pu adopter cinq projets de loi dont celui portant statut du personnel enseignant de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale. La cérémonie de clôture tenue dans la salle Modibo Keïta de l’Assemblée nationale du Mali était présidée par le président de l’hémicycle, l’honorable Issaka Sidibé en présence d’autres personnalités.

Dans son discours de clôture, le président de l’hémicycle, l’honorable Issaka Sidibé a fait savoir que des projets de loi ont été adoptés durant la session extraordinaire dont le projet de loi portant statut du personnel enseignant de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale, le projet de loi portant création du Fonds pour le Développement Durable, le projet de loi portant modification de la loi n°06-067 du 29 décembre 2006, modifiée, portant Code Général des Impôts, le projet de loi portant institution de taxes et prélèvements divers et le projet de loi portant création de l’Office National des Pupilles en République du Mali.
Au menu de cette session extraordinaire, dit-il, figuraient également des séances de questions orales adressées à certains membres du Gouvernement sur des préoccupations relatives entre autres, au paiement de la Taxe de Développement Régional et Local de Yélimané et au paiement des salaires des agents communaux de ladite localité, ainsi qu’aux conditions de déroulement du Hadj 2017. Selon l’honorable Issaka Sidibé, cette session extraordinaire a enregistré l’organisation d’une séance plénière à huis clos avec le Gouvernement sur la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, issu du processus d’Alger, suite aux conclusions de la dernière réunion du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur la question. « La Résolution adoptée à l’issue de cette séance a permis à la Représentation Nationale de réitérer sa détermination totale à soutenir le Gouvernement dans ses efforts de paix, de sécurité et de développement durable de notre pays. Elle a permis à notre Institution de dénoncer et de condamner les récentes attaques terroristes contre les populations civiles, les Forces de défense et de sécurité maliennes ainsi que les Forces alliées, dans les régions du nord et du centre du Mali. Par cette Résolution, nous avons exprimé notre désapprobation et notre indignation face à la mauvaise interprétation faite de la dernière déclaration du Conseil de Sécurité par certains médias par rapport à l’Etat malien. Il faut vraiment que cessent ces formes de campagne d’intoxication médiatique orchestrée à l’encontre de notre pays et de ses dirigeants. La République du Mali ne mérite aucunement ces contrevérités qui n’ont d’autre but que de semer inutilement le doute dans l’opinion publique nationale et internationale. Ici, à l’Assemblée Nationale, nous représentons l’ensemble du peuple malien et nous ne cesserons jamais de veiller sur notre chère patrie et de décrier tout ce qui peut entraver sa marche vers le progrès », a martelé l’honorable Issaka Sidibé. A ses dires, l’élection de l’Honorable Abdoul Malick Seydou DIALLO, en qualité de nouveau membre du Parlement Panafricain, a été un autre acquis important de cette session. Enfin, il a non seulement invité les honorables députés à faire la restitution auprès de la population des travaux effectués par le parlement, mais aussi, il leur a donné rendez-vous le lundi 2 avril 2018 pour l’ouverture de la session ordinaire d’avril de l’Assemblée Nationale. Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here