Clôture session extraordinaire : Issaka Sidibé dénonce l’intox des médias étrangers

5
En sonnant le glas des travaux de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale, Président Sidibé est sorti de son silence. C'était au soir vendredi 9 Février 2018. Annoncée le 6 Février dernier, c’est finalement 72 heures plus tard que la clôture de la session extraordinaire convoquée début janvier s’est déroulée. L’Honorable Issiaka Sidibé s’est surtout félicité du vote du statut des enseignants, mais il ne manquera pas d’évoquer les interpellations des ministres des Affaires religieuses et de l’Administration Territoriale au sujet de la brûlante polémique des TDRL à Yelimané. Une occasion pour l’élu de Koulikoro de revenir sur le soutien du Parlement au Gouvernement du Mali. Il rappellera par la même occasion que dans le cadre d’un huis clos, les élus ont affiché leur solidarité aux autorités face aux menaces de l’ONU. Une « indignation » des élus, a-t-il qualifié avant de réagir aux sorties des médias étrangers contre le pouvoir. Sans citer directement Europe 1, le Président de l’Assemblée Nationale a fustigé la « campagne médiatique d’intox » contre notre pays. « Ce sont des contrevérités pouvant mettre le doute au sein de l’opinion nationale et internationale », lancé le président Sidibé, en félicitant au passage le député Abdoul Malick Diallo pour son élection au Parlement panafricain. Un acquis qui consacre à ses yeux le leadership du Mali. Avant de clore les travaux de la session, il a appelé les Maliens à l’union sacrée autour du Chef de l’Etat et invité ses collègues à se consacrer à la restituer dans leurs circonscriptions électorales avant la rentrée d’Avril prochain. Idrissa Keïta Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here