Modibo Sidibé, le président des Fare An Ka Wuli invite le gouvernement à « stabiliser le pays et tenir les élections à bonne date »

11
Le président du parti Forces Alternatives pour l’Emergence et le Renouveau (Fare An Ka Wuli) était l’invité de l’émission du débat politique de la radio Klédu du jeudi 8 février. Occasion pour lui de revenir sur les grands enjeux du moment. Le Mali va très mal. « Ce n’est pas un secret pour personne », clame Modibo Sidibé. A l’en croire, l’actuelle équipe pêche par son manque de vision et son immobilisme politique. Pour lui, le régime a passé quatre ans dans l’auto satisfecit et du bricolage. Ainsi pour le reste du mandat, il invite le gouvernement à « stabiliser le pays et tenir les élections à bonne date. »
Comme tous les opposants, M. Modibo Sidibé souhaite l’alternance. Toutefois le président des Fare ne semble pas partager entièrement l’avis des autres membres de l’opposition. Pour lui, la candidature unique de l’opposition ne doit pas être une question de personne ou de partage de gâteaux. Il passe d’abord par un grand rassemblement et le dialogue autour d’une vision et d’un programme. D’après l’ancien premier ministre, la situation au centre du pays et la mauvaise pluviométrie dans certaines parties du pays risquent d’entrainer le pays dans une insécurité alimentaire. C’est pourquoi pense-t-il, le gouvernement doit prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre à la population de se déplacer en toute sécurité. Aussi, l’ancien premier est revenu sur la fameuse initiative riz. Pour lui « l’initiative n’avait pas pour vocation de diminuer le prix du riz », mais plutôt aider les paysans à accroitre leur capacité de production. Une fois cet objectif atteint, « le prix connaitra forcement une baisse ». L’ancien premier ministre ajoute « le Mali ne doit plus chercher l’autosuffisance alimentaire. Il doit être un pays d’exportation ». Abdrahamane Sissoko

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here