Sécurité des personnes et de leurs biens : La gendarmerie désormais présente à Dialakorodji-Safo et Ouézzindougou

7
Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Général Salif Traoré a inauguré, le vendredi 9 février dernier, deux brigades territoriales de gendarmerie dans les communes de Dialakorodji-Safo et Ouézzindougou. Le coût de réalisation des deux infrastructures s’élève à plus de 126 millions FCFA. Les populations de Dialakorodji-Safo et Ouézzindougou sont en liesse. Les deux communes disposent désormais chacune, d’une Brigade Territoriale de Gendarmerie. Le vendredi 9 février dernier, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Général Salif Traoré a inauguré les nouvelles infrastructures réalisées à plus de 126 millions FCFA. Il était accompagné pour l’occasion des membres de son cabinet et du Directeur Général de la Gendarmerie, Colonel-major Satigui dit Moro Sidibé. Selon le maire de la Commune de Dialakorodji-Safo, Oumar Guindo, l’installation d’une Brigade Territoriale de Gendarmerie dans sa commune vient à point nommé. Pour cause, affirme-t-il, avec l’absence des forces de sécurité, les cas de vol, de braquage entre autres étaient devenus récurrents. Il a promis que les élus locaux et les populations accompagneront pleinement les forces de sécurité dans leur mission de sécurisation. Mais aussi, l’édile de Dialakorodji-Safo, a demandé au ministre d’affecter à la zone, un effectif suffisant et de doter les forces d’équipements adéquats pour faire face aux multiples menaces. A son tour, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Général Salif Traoré a affirmé que le gouvernement a le souci permanant d’assurer la sécurité des populations et de leurs biens. Mais selon lui, cet objectif ne peut atteint sans la collaboration des populations elles-mêmes. « Il ne saurait y avoir de sécurité sans les populations elles-mêmes, c’est vous qui savez ici qui est un corps étranger, qui est capable de quoi. A mon avis, dans notre société, nous avons trop longtemps pensé et non agi chaque fois que nous ne sommes pas directement concernés en se disant que ce n’est pas notre affaire ou par crainte d’attirer des ennuis à quelqu’un. Ce temps est révolu », a déclaré le ministre Salif Traoré. Avec le nouveau contexte sécuritaire dit-il, les populations doivent être constamment en alerte et collaborer avec les forces de sécurité. « Aujourd’hui, ne négligez aucun détail, à chaque fois que vous voyez quelque chose n’anormal, informez les forces de sécurité le plus vite possible », a-t-il recommandé aux populations. Avant de conseiller les jeunes d’alerter les forces de sécurité en cas d’incident au lieu de filmer la scène et de la poster sur les réseaux sociaux. A cet effet, il a précisé que plusieurs numéros verts sont disponibles. Quant au Directeur Général de la Gendarmerie Nationale, Colonel-major Satigui dit Moro Sidibé, il a saisi l’occasion pour faire l’historique de la création des nouvelles brigades de Gendarmerie. Avant de parler des différentes innovations. Selon lui, la gendarmerie a essentiellement pour mission d’assurer la protection des populations et de leurs biens. Il a pris l’engagement que les forces de sécurité seront à hauteur du défi. Le maire de la Commune de Ouézzindougou, Moussa Camara, a pour sa part invité les chefs de village et les populations à aider la gendarmerie dans sa mission. Fily Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here