Direction du Service national des jeunes : Un nouveau siège beau et fonctionnel

0
Le nouveau siège de la direction générale du Service national des jeunes (SNJ), sise à l’ACI 2000, a été officiellement inauguré, lundi dernier, par le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koita. On notait aussi la présence du directeur général du service national des jeunes, le colonel Kéba Sangaré, les autorités civiles et militaires et le représentant du maire de la commune IV, Issa Sidibé. Le nouveau siège de la direction générale du SNJ comprend un bâtiment à trois niveaux avec quinze bureaux équipés et huit toilettes permettant au personnel de travailler dans les meilleures conditions. En effet, il y a de cela plus de deux décennies était né ce qu’on appelait le Service national des jeunes qui avait pour mission de façonner une nouvelle génération d’hommes et de femmes au service de la nation. Des hommes et des femmes dotés d’une conscience professionnelle à toute épreuve, rompus à la tâche et sans faille morale. Bref une force vive de la nation malienne. Malheureusement, cette belle expérience s’estompa dès le 6ème contingent. Ainsi, du 15 août 1983 (date de création du SNJ) au 20 avril 1991 (date de libération des appelés), le SNJ a formé en six contingents dont deux spéciaux 6325 jeunes. «Une idée lumineuse de rétablir le Service national des jeunes, 25 ans après son interruption, prend de plus en plus corps», a lancé le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne. «Aujourd’hui le train du rétablissement du Service national des jeunes, j’allais dire le train de l’espoir, dans sa marche assurée et inéluctable, stationne au quai de l’espérance, le temps pour nous de procéder à l’inauguration de la direction du Service national des jeunes», a poursuivi Amadou Koita, «Ce bâtiment, dressé devant vous, n’incarne-t-il pas le symbole de la renaissance de la jeunesse malienne, une jeunesse actrice de la transformation sociale du pays», a-t-il ajouté. Pour le ministre, ce bâtiment vient comme pour dire qu’il est temps que les jeunes se ressaisissent, se réarment moralement, se disent qu’ils constituent le présent et l’avenir du pays, aiguisent leur créativité, expriment leur loyalisme à leur pays, prouvent qu’ils constituent l’âme de la nation malienne. Amadou Koita a souligné que le service national des jeunes est un incubateur, un creuset d’énergie inépuisable au service du Mali, prêt à embarquer les jeunes du Mali pour une nouvelle aventure. Il a aussi indiqué que le premier appel à l’enrôlement a été un formidable succès. «Pour un effectif de cent jeunes non fonctionnaires à engager, nous avons reçu plus de 2500 dossiers, cela nous interpelle, tous et toutes. Cela confirme aussi l’intérêt et l’engouement des jeunes pour contribuer au développement économique, social et culturel et se mobiliser pour la défense de la patrie», a-t-il déclaré. Le SNJ nouvelle formule a été créé le 7 juillet 2016 avec pour mission essentielle de contribuer à parfaire l’éducation, la formation physique, civique et professionnelle des jeunes en vue de leur participation effective et entière au développement économique, social et culturel du pays et leur mobilisation pour les besoins de la défense nationale. «La formation concerne tous les jeunes maliens de 18 à 35 ans et s’étale sur 18 mois : six mois de formation commune de base, dix mois de formation professionnelle, deux mois de reprise en main», a détaillé le directeur général du SNJ. Pour son opérationnalité, le Colonel Kéba Sangaré a relevé que la direction générale du SNJ, en partenariat avec d’autres structures, a mené des campagnes d’information et d’appropriation dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Tombouctou, Taoudéni et le district de Bamako. Mohamed Z. DIAWARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here