Ministère de l’Economie numérique et de la Communication : Reconnaissance de la nation à des agents émérites

24
«Cette décoration nous rassure quant à la volonté des plus hautes autorités de reconnaître le mérite et de récompenser tous ceux qui font de leur mieux pour donner de la visibilité aux activités du gouvernement». Le directeur général de l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP), Abdoulaye Traoré, fraîchement décoré chevalier de l’Ordre national, exprimait ainsi toute la reconnaissance des récipiendaires aux plus hautes autorités. Comme lui, 14 autres agents du département de l’Economie numérique et de la Communication ont été, hier, décorés. Cinq ont été faits Chevalier de l’Ordre national et 10 ont reçu la médaille du Mérite national avec «Effigie Abeille». La cérémonie de décoration s’est déroulée dans les locaux du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, sous la présidence du ministre Arouna Modibo Touré. C’était en présence du Grand chancelier des Ordres nationaux du Mali, le général Amadou Sagafourou Guèye. Nombre de collaborateurs, amis et parents des récipiendaires étaient aussi de la fête pendant laquelle les maîtres mots ont été la dignité, l’excellence, le patriotisme, le dévouement, la loyauté… Autant de valeurs que toutes les nations ont, à un moment donné de leur histoire, ressenti la nécessité de mettre en exergue. C’est en cela que s’emploie, depuis l’indépendance, la Grande chancellerie par la remise de distinctions honorifiques à des hommes et femmes dévoués à la tâche pour l’essor du Mali. «Il s’agit ici de montrer aux travailleurs du département, au Mali tout entier, les figures de la nouvelle vague d’agents émérites, ceux qui, par leur abnégation et leur professionnalisme, ont émergé du lot, attirant l’attention de leur hiérarchie et l’admiration des autorités de nomination», a expliqué le Grand chancelier des Ordres nationaux du Mali. Le général Amadou Sagafourou Guèye a précisé que les qualités et le mérite de ces hommes et femmes ont été confirmés par leur hiérarchie et validés par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, Grand maître des Ordres nationaux. «Vous incarnez désormais toutes les valeurs auxquelles les autres Maliens devraient se référer», a-t-il déclaré, s’adressant aux récipiendaires. Avant de les invités à agir, avec l’éthique et la déontologie comme fil d’Ariane de toutes leurs activités futures. S’ensuivra la séquence de remise des distinctions honorifiques aux bénéficiaires par le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, et le Grand chancelier lui-même. Sur les 5 personnes élevées au grade de Chevalier de l’Ordre national, il y avait 2 femmes. Elles étaient également 2 parmi les 10 récipiendaires de la médaille du Mérite national avec «Effigie Abeille». Abdoulaye Traoré, directeur général de l’AMAP, a exprimé la satisfaction des récipiendaires, tous fiers et heureux d’être honorés par la nation. «Nous sommes comblés d’avoir été choisis parmi tant de cadres compétents du département», a-t-il exprimé. Il a adressé la reconnaissance de tous les récipiendaires au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta qui, par ce geste, honore son engagement de ne «laisser aucun Malien sur la touche et de récompenser tous ceux qui le méritent». «Pour certains d’entre nous, cette distinction couronne une carrière qui s’achève», a affirmé M. Traoré. Pour autant, a-t-il poursuivi, «elle ne constitue pas pour nous une fin en soi, mais plutôt le début d’un autre engagement plus fort au service de la nation». Il a réaffirmé au ministre la disponibilité des récipiendaires à servir le pays, en tout lieu et en tout temps. Aux vaillants bénéficiaires de médailles, Arouna Modibo Touré a adressé les chaleureuses félicitations du département. Ces médailles, dit-il, sont une marque de reconnaissance des plus hautes autorités pour «votre abnégation, courage et sens élevé de l’Etat». Mais, «c’est le début d’un parcours», a ajouté le ministre, estimant que les récipiendaires viennent de commencer un «chemin qu’il faudra terminer en symbiose». Selon lui, ceux qui ne sont pas aujourd’hui récipiendaires n’ont pas du tout démérité. «Je leur demande de redoubler d’efforts, chaque jour pour qu’on puisse atteindre les objectifs qui nous sont assignés», a-t-il indiqué, souhaitant qu’il y ait d’autres récipiendaires l’année prochaine. Issa DEMBéLé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here