Partenariat entre l’université de Ségou et CFCT : Le plan d’action 2018 en cours d’élaboration

25
L’atelier sur la mise en œuvre de la convention de partenariat entre l’Université de Ségou et le Centre de la formation des collectivités territoriales (CFCT) se tient depuis hier dans les locaux dudit centre. L’ouverture des travaux était présidée par le ministre des Collectivités territoriales, Alhassane Ag Hamed Moussa. C’était en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Assétou Founé Samaké Migan, du maire de Kati, Yoro Ouloguem, du directeur général du CFCT, Mme Coulibaly Thérèse Nagnouma Samaké et du recteur de l’université de Ségou, Souleymane Kouyaté. Cet atelier qui durera quatre jours, entend élaborer un plan triennal 2018-2020 et un plan d’action 2018 dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat entre l’Université de Ségou et le CFCT. Dans son allocution, le ministre des Collectivités territoriales précisera que l’objectif de cet atelier est d’examiner de manière pragmatique le processus de mise en œuvre de la convention de partenariat entre l’Université de Ségou et le CFCT. Signée en novembre dernier, cette convention vise à mettre en place un partenariat entre les deux structures sur les plans scientifique, socio-économique, pédagogique. Par ailleurs, Alhassane Ag Hamed Moussa a noté que suite à l’adoption des nouveaux textes dans le cadre de la décentralisation, notamment le code des Collectivités territoriales, il est nécessaire de renforcer les capacités managériales des Collectivités territoriales à travers l’amélioration des ressources humaines et des outils pédagogiques dans les domaines de la décentralisation et du développement local. En outre, il a exhorté les participants à plus d’abnégation pour que de cet atelier sorte un plan de gestion à réaliser d’ici 2020. «Je suis d’ores et déjà convaincu que vous saurez tirer le meilleur profit de cette rencontre», s’est-il adressé aux participants avant de leur assurer du soutien et de l’accompagnement de son département. Enfin, le ministre a remercié tous les partenaires, en particulier le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, pour leur appui et accompagnement dans le processus de la décentralisation. Quant au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, il a indiqué que cet atelier doit permettre d’identifier les pistes à explorer et les résultats à atteindre pour la consolidation du processus de décentralisation. «La décentralisation mérite d’être consolidée à travers l’établissement d’un tremplin entre la gouvernance locale et la formation. Ce qui renforce l’employabilité des compétences locales voire l’ancrage de l’Etat au niveau local», a expliqué Pr Assetou Founé Samaké Migan qui a ensuite espéré que ce partenariat permettra à son département d’innover ses méthodes et techniques de formation afin de permettre l’émergence de modèles de gestion mieux adaptées aux réalités tant nationales que locales. Elle a saisi l’occasion pour remercier le Centre de formation des collectivités territoriales pour sa contribution dans le programme master en «développement local-gouvernance et décentralisation». Bembablin DOUMBIA Partager Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here